Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CENI> Evalution à mi-parcours de la campagne électorale

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a organisé, le mercredi 13 mai 2020, un point de presse sur l’évaluation à mi-parcours de la campagne électorale. C’était aussi pour donner des éclaircissements concernant les inquiétudes des politiciens. D’une manière générale, une amélioration s’observe au niveau de la communication. commission

Le président de la Ceni, Pierre Claver Kazihise a indiqué que pour la 3e semaine de la campagne électorale, la Ceni voudrait évaluer. Il a rappelé que la Ceni avait fermement condamné les propos et les agissements qui traduisaient l’intolérance politique. Il a pris l’occasion pour féliciter les institutions nationales chargées de la sécurité et de la justice pour le travail abattu en vue de rétablir un climat apaisé entre partenaires politiques dans tout le pays. Aussi, il a remercié les sociétés civiles et les confessions religieuses qui ont prodigué des conseils dans le sens du renforcement de la cohésion sociale. Ainsi, M. Kazihise a souligné que le constat est que la situation s’est améliorée notamment sur le point de la communication. Pour les militants des partis politiques, ils sont appelés à établir la différence entre soutenir un programme politique et des sollicitations contraires à la loi. Car, obéir à ces dernières c’est se mettre en conflit avec la loi. Transgresser la loi appelle  la sanction. M. Kazihise a suggéré aux leaders politiques  en campagne d’adresser un message d’apaisement à la population surtout aux plus jeunes car, ces derniers sont versés dans l’excès de zèle. Il les a rappelés que la violence aussi bien verbale que physique ne fait pas partie de la culture démocratique. Aussi, il a indiqué que le respect de l’autre et le respect de la loi constituent des valeurs fondamentales dans la cohabitation sociale garante d’une véritable démocratique.  


La Ceni s’est exprimée sur les inquiétudes des politiciens 

M. Kazihise s’est exprimé sur les inquiétudes des politiciens concernant les cartes d’électeur des personnes décédées. A  ce sujet, M. Kazihise a précisé que la Ceni prendra des mesures appropriées pour que ces cartes ne soient pas utilisées par les autres. Une autre inquiétude  réside dans le recrutement des membres des bureaux de vote.  Le président de la Ceni a indiqué que les membres des bureaux de vote sont désignés dans le respect d’équilibre politique, ethnique et genre. Pour les politiciens qui se disent qu’ils n’ont reçu que quelques uns de leurs membres comme membres des bureaux de vote, M. Kazihise a précisé que la Ceni a tenu compte de tout le monde, c'est-à-dire tous les candidats. 


Fidès Ndereyimana

Ouvrir