Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Quartier Mirango I> Affaissement d’un câble électrique de la Régideso

La population qui habite en zone Kamenge, quartier Mirango I , 6e avenue, vit dans la peur. Cela est dû à un câble électrique de la Régideso qui lâche petit à petit son point de branchement et qui se rapproche du sol depuis plusieurs mois.MIR 21

A la 6e avenue du quartier Mirango I, les habitants vivent dans la peur. Cela est dûaux dégâts qui peuvent surgir d’un moment à l’autre à cause de l’affaissement d’un câble électrique qui lâche peu à peu sur le poteau de branchement. Ce câble est actuellement à moins de deux mettre de la terre. Déogratias Minani, habitant dans la localité s’est entretenu avec la rédaction du journal le «Renouveau» et se dit inquiet. «Il y a de cela plus de deux mois que nous vivons dans cette situation. Plus les jours passent, plus le câble continu à lâcher et à se rapprocher du sol, mais rien n’est fait jusqu’à présent».A la 6e avenue du quartier Mirango I, les habitants vivent dans la peur. Cela est dûaux dégâts qui peuvent surgir d’un moment à l’autre à cause de l’affaissement d’un câble électrique qui lâche peu à peu sur le poteau de branchement. Ce câble est actuellement à moins de deux mettre de la terre. Déogratias Minani, habitant dans la localité s’est entretenu avec la rédaction du journal le «Renouveau» et se dit inquiet. «Il y a de cela plus de deux mois que nous vivons dans cette situation. Plus les jours passent, plus le câble continu à lâcher et à se rapprocher du sol, mais rien n’est fait jusqu’à présent».


Le câble est devenu un balançoir pour les enfants

Selon notre interlocuteur, les habitants de cette localité courrent un grave danger car à tout moment le câble peut tomber. «Nous courrons un grave danger. Des camions passent et touchent le câble. Les camions lors qu’ils touchent ce câble, il continue à descendre. Cela nous terrorise à l’idée de savoir qu’à tout moment il peut tomber et causer des dégâts humains ou matériels».Ce n’est pas tout, a ajouté, M. Minani. «Maintenant les enfants commencent à utiliser le câble comme un jouet. Depuis quelques semaines, ils viennent sauter sur le câble et se balancer sans se soucier de ce qui peut leur arriver. Bien que nous essayions de les en empêcher, ils ne comprennent pas le danger qu’ils courent. Pour eux ce câble est devenu un objet de plaisir car quand nous leur défendons de le toucher, ils disent que c’est un balançoir gratuit et cela nous inquiète beaucoup car le drame peut arriver à tout moment».La situation est alarmante, a dit M.Minani. « On dirait que personne ne voit ce qui se passe ici». «Je demande à toute personne qui peut nous venir en aide et surtout la Régideso, de venir réparer ce câble à temps avant que ce dernier ne tombe et ne cause l’irréparable », a dit M.Minani.


Laurent Mpundunziza (stagiaire)

Ouvrir