Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MSPGC> Communiqué hebdomadaire sur la sécurisation de la campagne électorale

Le ministère de la Sécurité publique et de la gestion des catastrophes (MSPGC), à travers son porte-parole, Pierre Nkurikiye, a sorti, le mardi 12 mai 2020, un communiqué  hebdomadaire sur la sécurisation de la deuxième semaine de la campagne électorale. Celle-ci a connu une diminution des cas de violences avec une augmentation de tentatives de fraude par une propagande illégale.police

Dans ce communiqué, le ministère en charge de la sécurité déplore certaines violations de la loi illustrées par les principaux faits criminels. M. Nkurikiye a cité des violations du Code de la circulation routière par des surnombres de passagers et des excès de vitesse qui se sont poursuivies. A part cela, il a cité également des propos injurieux attentatoires à l’honneur des adversaires tenus par les militants du parti Congrès national pour la liberté (CNL). Selon le porte-parole, des tentatives de fraudes électorales perpétrées par des membres du parti CNL sont constatées dans plusieurs localités du pays comme à Makamba, Kiremba, Bugendana, Murwi et Kibimba. Il a également affirmé que plus de 85% de ces crimes sont commis par les membres du parti CNL.A part les tentatives de fraudes électorales, le porte-parole du  MSPGC accuse également les membres du parti CNL des lésions corporelles volontaires perpétrées surtout contre ceux du parti CNDD-FDD notamment à Jarama-Buyengero, à Makamba et à Nyanza-Lac avec rançonnement de la population par menace d’arme à Busoni, à Tangara et à Nyamarobe etc.A côté de ceux du parti CNL, un membre du parti Sahwanya Frodebu a battu celui du CNDD-FDD à Buhayira en province de Cibitoke au moment où les jeunes du parti CNDD-FDD sont accusés d’agresser ceux du CNL en meeting jusqu’à endommager leur véhicule et un militant du CNL a été battu par trois militants du CNDD-FDD dont l’un est déjà appréhendé.Selon ledit communiqué, pour cette deuxième semaine de campagne, ces lésions sont perpétrées principalement par des membres du CNL et ont causé 30 blessés parmi les membres du parti CNDD-FDD et 5 blessés parmi les membres du CNL. La police a appréhendé 95 auteurs présumés qui sont sous enquêtes. 

Moïse Nkurunziza

Ouvrir