Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

television> Enfants à bas âge

A nos jours, la télévision peut constituer un excellent divertissement et un outil extraordinaire de découverte du monde. Pour les enfants de 1 à 12 ans,  les parents doivent faire le choix des émissions afin d’éviter qu’ils regardent des émissions qui ne sont pas appropriées à leur age.sakubu

La télévision offre aux enfants qui la regarde un défilement continu d’images et de sons. Ces derniers sont non seulement énigmatiques pour eux, comme la plupart de ce qui les entoure à cet âge, mais aussi ils ne s’adaptent jamais à leurs  attentes  ni à leurs rythmes.La télévision offre aux enfants qui la regarde un défilement continu d’images et de sons. Ces derniers sont non seulement énigmatiques pour eux, comme la plupart de ce qui les entoure à cet âge, mais aussi ils ne s’adaptent jamais à leurs  attentes  ni à leurs rythmes.Selon Sylvère Sakubu, neuropsychologue, à la télévision, ce sont les images que l’enfant regarde  et les sons qu’il entend. Selon lui, c’est normal que la télévision ait des impacts négatifs et positifs sur les enfants à bas âge comme pour les adultes.Concernant les impacts négatifs, M. Sakubu a  signalé que la télévision a beaucoup d’influences sur ces enfants car elle agit sur leurs émotions et leurs sensibilités. C’est pourquoi les parents ont le devoir de surveuiller leurs enfants. Surtout en se rassurant sur la qualité des émissions que leurs enfants regardent, et aussi en dimunuant le temps qu’ils passent devant la télévision. Sinon la présence de la télévision peut empêcher le développement de l’enfant. Le neuropsychologue a insisté sur le fait que les parents sont à 90% responsables de la vie de leurs enfants. Si l’enfant regarde des images violentes, il peut développer un esprit violent aussi. M. Sakubu signale que, devant les images violentes, le cerveau réagit comme dans la réalité. Quand la fréquence de regarder la télévision  pour l’enfant n’est pas controlée, elle peut bloquer l’imaginaire de l’enfant et sa créativité ; elle le rend incapable de supporter la solitude et peut le rendre insensible.Concernant les impacts positifs, si les images que l’enfant regarde véhiculent de bonnes choses, la télévision contribuera à son développement, son environnement social et sur son apprentissage. Pour l’éducation, la télévision aide à apprendre d’autres langues et à se divertir. 

 
 Eliane Renilde Nduwimana (stagiaire)

Ouvrir