Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

conseil de famille> Son rôle et son importance

Le Conseil de famille a le rôle de veiller au  bon fonctionnement de la famille et il régle les litiges des époux à temps afin de les prévenir. Les autorités habiletées sont appelées à sensibiliser la population sur le rôle du Conseil de famille et son fonctionnement. Le Conseil de famille est, par une charte familiale écrite faisant la loi, d’organiser le bon fonctionnement de la famille avecl’ objectif principal de bien régir les rôles et fonctions de chacun dans les relations directes ou indirectes.role

Le directeur du programme de la Protection de l’enfant au sein de la Solidarité de la jeunesse chrétienne pour la paix et l’enfance (Sojepae), David Ninganza a indiqué que le Conseil de famille est reconnu par la loi burundaise et même la Constitution. Il a précisé qu’il a un rôle de régler les litiges familiaux et aussi de les prévenir. Dans certaines réalités burundaises, avant de prendre une décision concernant les intérêts familiaux, il est très important de saisir le Conseil de famille. M. Ninganza a indiqué que le Conseil de famille peut avoir des droits et des devoirs sur une famille reconnue par la loi. Il a précisé qu’il peut s’opposer à des actions qui peuvent nuire aux enfants. Par exemple la vente des biens des enfants même si leurs parents sont encore en vie. Toutefois, la plupart des familles ne connaissent pas l’existence et le rôle du Conseil de famille. Pour les autres, ils ne consultent pas cet organe sauf en cas de conflits répétitifs. Selon notre source, le Conseil de famille devrait être établi dès la naissance de la famille, c'est-à-dire dès le mariage. M. Ninganza a précisé qu’il est très important de sensibiliser la population sur l’existence du Conseil de famille ainsi que son rôle.  Car, les enfants peuvent être victimes des disputes de leurs parents alors que le Conseil de famille devrait régler ou prévenir les conflits à temps. Il a souligné que le Conseil doit être consulté dès la naissance du conflit. Pour le cas des enfants qui ont perdu les parents, le Conseil de famille doit se réunir tous les six mois dans l’objectif d’évaluer la situation des enfants surtout leurs intérêts familiaux.  Ainsi, M. Ninganza a souligné qu’il est très important de renforcer les capacités des intervenants dont les chefs collinaires. Cela dans l’optique de les former et savoir à quels moment ils peuvent saisir le Conseil de famille lorsqu’il y a un conflit dans une famille. 


Fides Ndereyimana

Ouvrir