Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE MUTIMBUZI>Victimes des inondations

 Actuellement la population de Gatumba de la commune Mutimbuzi, dans la province  de Bujumbura se trouve dans une situation critique à la suite des inondations causées par les eaux  de la Rusizi. La plupart de cette population s’est regroupée au quartier Kajaga, colline Kigaramango où elle vit dans des tentes en plastique et d’autres ont demandé le refuge dans leurs familles. Ladite population demande un soutien urgent en leur faveur surtout de l’eau potable pour prévenir les maladies liées au manque d’hygiène  et des moustiquaires pour prévenir la malaria.gatumba


La rédaction du quotidien «Le Renouveau» a visité, le mardi 5 mai 2020, la zone gatumba de la commune Mutimbuzi en province de Bujumbura, pour faire le constat des conditions de vie de la population regroupée sur la colline Kigaramango. Cette population mène une vie précaire actuellement suite aux eaux de ruissellement provenant des hautes montagnes de la Rd Congo qui se déversent dans la rivière Rusizi et débordent dans les ménages de Gatumba. Elle vit dans des tentes en plastique très difficilement. Cette population salue les actions de certaines associations comme le SaCoDé et les associations musulmanes. Ces associations ont pu donner du riz, du haricot, de l’huile, des moustiquaires, des serviettes hygiéniques et des bâches  pour quelques-uns. Mariamu Bahati, l’une des habitants vivant dans le groupement de Kigaramango, a signalé que le problème qu’ils rencontrent souvent est lié au manque d’eau potable car elle coûte chère,  un bidon revient à 100 FBu, dans le quartier Kajaga. Mme Bahati déclare qu’il est difficile de trouver cet argent chaque jour en faisant savoir qu’elle utilise quatre bidons par jour. Face aux maladies liées au manque d’hygiène, la population qui vit dans ce groupement demande aux bienfaiteurs et au gouvernement de lui construire des latrines   et de l’aider à accéder à l’eau potable à l’intérieur de ce groupement. Cette population demande également l’octroi des moustiquaires imprégnées pour ceux qui n’en ont pas pour se prévenir du paludisme. La population de Gatumba, victime des inondations, implore le gouvernement de lui octroyer des logements temporaires en attendant les jours meilleurs.


Eliane Renilde Nduwimana (Sta

Ouvrir