Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTRE en charge DE L’INTERIEUR> Questions des journalistes lors de l’évaluation de la campagne électorale

Pendant l’évaluation de la campagne électorale organisée par le ministère de l’Intérieur, de la formation patriotique et du développement local, les journalistes qui étaient présents ont posé des questions en rapport avec le comportement affiché par les militants des partis politiques pendant la campagne. Le ministre dudit ministère, Pascal Barandagiye, a informé que la loi va être mise en application à n’importe quel parti politique ou indépendant qui va continuer à la violer.campagne


Au cours de l’activité de l’évaluation de la campagne électorale organisée par le ministère en charge de l’intérieur, les journalistes ont pu poser certaines questions liées au déroulement de la campagne électorale. Parmi elles, ils sont revenus sur la méconduite affichée par le parti CNL Congrès national pour la liberté, s’il n’y aurait pas d’autres partis qui sont en train de se méconduire  sur le terrain de la campagne. Ils ont également demandé s’il est permis que les membres des partis politiques qui ont quitté leurs partis d’origine fassent la campagne pour d’autres avec des insignes semblables à celles des partis d’origine et à quoi les partis visés doivent s’attendre.D’après M. Barandagiye, tout n’est pas blanc, même si le parti Cnl est le plus ciblé que d’autres partis, il y en a d’autres qui commettent des fautes. Il a donné l’exemple des confrontations entre les militants du Cndd-fdd et ceux du Cnl qui se sont passées en province de Gitega, où  les enquêtes sont menées de deux cotés. Il a signalé aussi la disparition du militant du Cnl à Nyabihanga là où les enquêtes n’ont pas encore abouti pour connaitre l’auteur de ce forfait. M. Barandagiye a indiqué que les enquêtes se poursuivent pour voir s’il y a des forfaits qui sont en train d’être commis par d’autres partis. Mais, il a précisé que pour le parti Cnl, les infractions sont tellement graves aujourd’hui qu’il est en train de commettre même des crimes. C’est pour cette raison que ce ministère a tenu à rassembler les médias nationaux pour relayer cette information afin que le parti Cnl prenne conscience de la gravité des faits pour qu’il puisse donner un message responsable à ses militants. « Soit, les leaders n’ont pas donné de message qu’il faut tel que convenu dans le code de conduite et dans le Célectoral. », a-t-il dit.Le ministre Barandagiye a interpellé les leaders des partis politiques de donner un message comme il faut à leurs militants afin que la campagne se déroule conformément à ce qui a été convenu dans le Code de conduite et dans le code électoral. Il a également interpellé la justice de sanctionner les infractions flagrantes.


Julien Nzambimana

Ouvrir