Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CENI> Point de presse sur le déroulement de la campagne électorale de 2020

Au moment où la campagne électorale pour les élections générales de 2020 atteint son dixième jour, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Pierre Claver Kazihise, a animé le mercredi  06 mai 2020, un point de presse sur l’état des lieux du déroulement de cette campagne.     M. Kazihise a informé que la campagne va bon train, sauf quelques mauvais comportements affichés par certains militants des partis politiques.point


Dans le mot introductif, le président de la Ceni a d’abord indiqué qu’au départ,  la campagne se passait dans une ambiance  satisfaisante entre tous les militants des différents partis politiques battant cette campagne. M. Kazihise a ensuite ajouté que par la suite, en se référant  sur les différents rapports en provenance des  Commissions électorales provinciales et communales indépendantes (Cepi et Ceci), il a été constaté qu’il y a des attitudes et comportements des militants qui sont totalement contraires  aux dispositions du Code électoral, plus précisément en ce qui concerne la campagne électorale.M. Kazihise a cité la communication violence et la diffamation  comportant  des insinuations qui se sont observées dans certaines régions du pays. « De telles communications peuvent parfois amener la population à rompre à la concorde sociale. Et nous avons mêmes  enregistré des bagarres et des crimes qui ont été causés par ces mauvais comportements de quelques militants », a précisé M. Kazihise.  Le président de la Ceni  a également  signalé le comportement de déchirer ou déformer les affiches et insignes  de certains candidats que la Ceni a distribués dans le but de faciliter la formation des électeurs durant la campagne. Il y a également  d’autres personnes qui se munissent des bâtons dans la campagne ainsi que des insignes dont les propriétaires ne figurent pas sur la liste des candidats  aux élections. « Cela montre que tous les conseils qui ont été prodigués par la Ceni n’ont pas été suivis et respectés par les concernés », a fait remarquer M. Kazihise.


« Le respect de la loi et du Code électoral pendant cette période doit être observé par tous»

Dans cette même optique, M. Kazihise a dit que la Ceni lance un appel  à tous les partenaires des élections en général et à ceux qui font la campagne en particulier,  de respecter la loi et le Code électoral, car, les textes et lois régissant la campagne restent toujours en vigueur.  « Nous rappelons également que la campagne commence à six heures du matin pour se clôturer à        18 heures, et qu’elle doit être effectuée dans des lieux déjà connus et acceptés. La campagne est strictement interdite dans des lieux comme les écoles, les universités ainsi que les lieux de travail », a précisé M. Kazihise. Ce dernier a aussi profité de cette occasion pour remercier les services  judiciaire  et sécuritaire  pour les mesures déjà prises  en rapport avec le suivi de cette campagne électorale de 2020, et les interpelle à continuer dans le même sens afin de rester proche des populations pour éviter que cette campagne soit ternie par des comportements inappropriés.


« Au niveau national, les cartes d’électeurs ont été distribués à hauteur de 89,93% »

Revenant enfin sur l’état des lieux de la distribution des cartes d’électeurs, après la période de distribution proprement dite, M. Kazihise a signalé qu’actuellement, des chiffres peuvent situer la Ceni sur le niveau de retrait des cartes d’électeurs par les populations concernées.  « Il y a onze provinces où les cartes ont été retirées à plus de 90%, six provinces à hauteur de 80% ainsi qu’une seule province, la Mairie de Bujumbura où les cartes d’électeurs ont été retirés à 70% »,  a-t-il indiqué. Il a affirmé que la distribution des cartes d’électeurs a été bonne car, la moyenne nationale des cartes distribuées s’élève à 89,93%. Pour terminer, M. Kazihise a dit que la date limite de retrait de ces cartes d’électeurs est fixée au 12 mai de cette année, mais que tous ceux qui n’ont pas encore retiré leurs cartes sont priés de se présenter auprès de leurs Cecis respectives afin de pouvoir les retirer avant les jours de  scrutins.


Avit Ndayiragije

Ouvrir