Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MILIEU SCOLAIRE> Le rôle d’une petite infirmerie

Certaines écoles possèdent une petite infiermerie. Elle consiste à donner les premiers soins à un l’élève blessé ou ayant un  malaise avant de l’envoyer à l’hôpital pour bénéficier des soins de santé appropriées. Au Lycée du lac Tanganyika II, il y a des élèves et un encadreur qui ont été formés par la Croix-Rouge et qui offrent les premiers soins en cas d’accident ou de malaise. scolaire


Dans un entretien avec le directeur du Lycée  du lac Tanganyika II, il indique qu’à cette école, il n’y a pas de local destiné aux urgences médicales. Mais il ajoute que s’il arrive une urgence médicale, il y a des salles d’attente où les élèves se reposent en attendant que leurs parents viennent les prendre avant de les envoyer à l’hôpital. M. Nkengurutse a fait savoir qu’en cas d’accident à l’école par exemple, il y a des kits pour les premiers soins. « Donc, il y a des élèves et un encadreur qui ont été formés par la Croix-Rouge et qui offrent les premiers secours en cas d’accident ou de malaise », a dit M. Nkengurutse. Il a ajouté que si un élève a des malaises ou des maux de tête à l’école, on peut  lui donner par exemple un médicament analgésique  pour éviter que son état de santé ne se détériore.   Notre interlocuteur a signalé que tous  ces services sont offerts  gratuitement.            « Ceux qui leur donnent les premiers secours  le font gratuitement et quand le kit est épuisé, la Croix Rouge nous appuie quelque fois en nous donnant d’autres », a-t-il dit.  Il a insisté qu’après les premiers soins, on fait tout son possible afin d’envoyer directement l’enfant à l’hôpital. « On contacte leurs parents et on envoie l’élève directement à l’hôpital pour  bénéficier des soins de santé nécessaires», a insisté M. Nkengurutse. Notre interlocuteur a terminé en signalant que les premiers secours sont essentiels au sein des établissements scolaires.

 Emelyne Iradukunda

Ouvrir