Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CLUBS CULTURELS> Leur impact sur l’encadrement des jeunes en milieu rural

Actuellement, les clubs cultrurels existent aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural. Toutefois, ces derniers  sont appréciés  par la majorité dans les deux milieux. En milieu rural, un impact positif sur l’encadrement des jeunes  est attribué a ces clubs de danses traditionnelles. Chacun dans sa catégorie, les gens  rencontreés au chef-lieu de la commune shombo en province de Karusi, ont révélé l’importance des clubs culturels sur l’encadrement des jeunes..

clubs
En plus d’être l’objet de divertissement, les jeunes membres des clubs culturels qualifient  ces derniers comme un environnement éducatif pour eux. Cette qualification est  aussi partagée par les parents qui reconnaissent le rôle joué par ces clubs dans l’encadrement de  leurs enfants.Selon le président du club Indangakohambere Innocent Niyonsaba, participer à des répétitions de danses et de chansons culturelles, est une  occasion de partage des connaissances  en ce qui concerne les valeurs culturelles et les bonnes mœurs de la société burundaise. Il affirme que les jeunes qui  participent activement dans son club ont un comportement exemplaire dans la société ; cela parce que chaque fois, après la répétition, il y a toujours une séance destinée aux conseils  entre  les membres  du club. «C’est bien une famille où on apprend et on est éduqué tout en suivant la culture et la tradition de notre société », précise M.Niyonsaba. Les clubs étants ouverts à tout jeune, instruit ou pas,  Savella Habonimana, jeune non instruite, fait savoir que le club culturel dont elle est membre lui sert d’occupation pendant son temps libre. Celle-ci indique qu’elle n’a plus de temps libre après avoir adhéré au club Indangakohambere. « Je suis bien encadrée au sein de ce club car  je ne trouve plus de temps pour occuper des choses unitiles», explique Mlle Habonimana. Elle partage la même opinion avec un élève Elie Ndihokubwayo,  qui indique que pendant les vacances,  il est  occupé par les activités du club, après celles de la maison.Les parents reconnaissent l’impact positif des clubs culturels sur l’ encadrement de leurs enfants. Elvis Ndayizeye,  signale que ses enfants sont membres des différents  clubs culturels et que ces derniers encadrent  convenablement pendant  la période de détente. Il témoigne qu’après leur adhésion  dans ces clubs, ses enfants ont adopté un comportement plus admirable qu’avant.

 Eric Sabumukama

Ouvrir