Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

LYCEE MUNICIPAL KAMENGE> Préparatifs à l’Examen d’Etat

La rédaction du quotidien « Le Renouveau » s’est rendue au lycée municipal Kamenge le lundi 4 mai 2020, afin de constater l’état d’avancement des préparatifs  à l’examen d’Etat édition 2019-2020 dans les classes terminales en trois sections, à savoir la biochimie et science de la terre ; les  langues ainsi que les sciences sociales et humaines. Le constant majeur est  que les programmes sont presque terminés dans toutes ces dernières  sections.

D  ans un entretien, la préfète des études au lycée municipal de Kamenge, Agnès Nininahazwe  a indiqué que les préparatifs vont bon train.  «L’état d’avancement des programmes est généralement normal. Tous les cours sont dispensés au bon rythme. Nous espérons qu’ils vont bientôt être achevés», fait-elle savoir. Toujours est-il qu’il existe des cours dont les programmes sont si vastes et que les professeurs ont des difficultés à s’y adapter rapidement. C’est ainsi qu’ils se rattrapent les samedis pour que les élèves puissent voir toute la matière. 

C’est déjà la révision dans certains cours

Elle fait  aussi savoir  que les classes terminales comprennent trois sections, à savoir la section de la biochimie  et sciences de la terre, celle des langues ainsi que celle des sciences sociales et humaines.  «Dans la section des sciences sociales et humaines, certains cours sont terminés. Les professeurs de ces cours s’occupent de la révision tout en donnant des exercices sur les épreuves types. Dans la section des langues par contre, la dispense des cours n’est pas encore terminée. «Même si le trimestre  est court, nous  utilisons toutes nos forces  pour que tout le programme dans chaque cours soit terminé à temps. Ainsi, pour arriver à cela, nous profitons des samedis pour enseigner. Dans la section des sciences sociales et humaines, les cours sont tous dispensés car chaque cours a un professeur. Nous avons l’espoir que nos élèves vont réussir l’examen d’Etat», précise-e-elle. Elle informe aussi que le nombre d’élevés  n’est pas élevé dans chaque section. Cela facilite la tâche non seulement aux apprenants mais aussi aux enseignants ». Elle demande toutefois aux autorités habiletées des manuels  adaptés   comme des épreuves types  pour la bonne préparation à l’examen..

Apollinaire Ndikuriyo (stagiaire)

Ouvrir