Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Commune Giheta > Participation des femmes aux élections de 2020

Certaines femmes de la commune Giheta affirment qu’elles sont sensibilisées pour élire et se faire élire aux élections qui vont se dérouler au cours de ce mois de mai. Elles interpellent les autres femmes des autres coins du pays à accomplir ce droit civique.giheta


Françoise Rumundike  est une cheffe de la colline Ruhanza de la commune Giheta. Elle a fait savoir que les femmes de cette localité sont sensibilisées pour élire et se faire élire dans les élections de 2020. « Nous sommes satisfaites du pas franchi par les femmes de notre colline. Entre les années 2005-2010, certaines femmes n’osaient pas participer aux élections qui étaient prévues. Elles se disaient que c’est juste une affaire des hommes. Au fur et à mesure que nous adhérons aux associations, nous échangeons les idées avec les autres femmes en ce qui concerne notre participation aux élections. Ensuite, nous avons vu que les femmes aussi ont droit à y participer », a-t-elle indiqué.Mme Rumundike a précisé que les femmes de la colline Ruhanza ont participé activement au cours de la campagne des élections de 2015. C’est pour cette raison que, a-t-elle expliqué, cette colline est dirigée jusqu’aujourd’hui par une femme. Aussi, il y a des femmes qui sont membres du Conseil collinaire.Notre source a affirmé qu’au cours des élections en vue, les femmes aussi se sont mobilisées pour élire et se faire élire. Elle a une lueur d’espoir que les femmes auront des places satisfaisantes dans les instances de prise de décision.


 Des défis restent à relever

La cheffe de colline Ruhanza a rappelé que malgré leurs initiatives, les femmes font toujours face à certains défis. Certaines femmes, surtout rurales, ne sont pas suffisamment autonomes. Faute de quoi, elles ne peuvent pas passer un temps suffisant à mener de la campagne pour demander à la population de voter pour elles. Elle a affirmé que certains hommes politiques ont encore les stéréotypes sur les femmes en prétextant qu’elles ne sont pas aussi capables que les hommes. Par conséquent, ils acceptent difficilement de mettre les femmes en tête de liste. Mme Rumundike a interpellé toutes les femmes de se montrer capables à travers leurs activités de développement. Dans ce cas, a-t-elle ajouté, toute personne les jugera sur ce qu’elles valent quand il s’agit de voter pour elles. 

    ROSE MPEKERIMANA

Ouvrir