Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AFJO> Rencontre d’échanges avec les responsables des médias

L’Association burundaise  des femmes journalistes (AFJO) en collaboration avec le Conseil national de la communication (CNC), a organisé, le jeudi 26 mars 2020, à l’intention de tous les responsables des médias œuvrant sur le territoire national, une rencontre d’échanges sur l’intégration du genre dans la couverture médiatique des élections de 2020  avec le code de conduite des médias et des journalistes. Cette rencontre a pour objectif de montrer la stratégie d’intégrer la dimension genre dans la couverture médiatique des élections au Burundi.avit1

Dans son mot d’accueil, Diane Ndonse, présidente de l’AFJO, a d’abord informé qu’au Burundi,  les femmes et les filles constituent  la partie  majoritaire de la population, mais que leur participation reste toujours très basse dans les secteurs de la vie nationale en général et dans les médias en particulier. Mme Ndonse a ensuite signalé que la faible représentativité des femmes et jeunes au niveau des médias affecte le travail des médias au quotidien notamment les productions médiatiques, la collecte et le traitement de l’information.En tant que présentateurs des journaux, elle a informé que les rapports du CNC montrent que les femmes représentent 33,2% contre 66,8% des hommes, et 18% des femmes reporters contre 82% des hommes. « A cela, des défis à relever persistent, d’où la nécessité de continuer  à sensibiliser les responsables des médias pour que ce processus d’intégration genre soit effectif au niveau des médias », a souligné Mme Ndonse.

« Pendant cette période électorale, ladite rencontre  est d’une importance cruciale »

Dans son discours d’ouverture, Nestor Bankumukunzi, président du CNC, a d’abord affirmé que  les rapports de ce dernier précisent bel et bien qu’il existe une faible présence des femmes dans les médias, soit en tant que journalistes soit en tant que personnes ressources. A cela, M. Bankumukunzi a indiqué que  cette rencontre d’échange vient à point nommé  puisque le processus électoral de 2020 bat son plein.« Le CNC assure d’une manière générale le respect de l’expression pluraliste des courants de pensée dans la presse et la communication. Il dispose également d’un pouvoir de décision  en matière  de respect et de promotion de la liberté de la presse », a-t-il rappelé. Le monitoring des médias vise à atteindre  plusieurs objectifs  dont notamment la mesure  du degré d’attachement  des différents médias aux règles professionnelles et déontologiques  sans oublier l’équilibre de l’information, qui ne met pas de côté l’équilibre genre.  M. Bankumukunzi a profité de cette occasion pour  féliciter l’AFJO qui a organisé cette rencontre dans le but de réfléchir sur  la participation des femmes et filles  dans       les  médias et l’amélioration de l’image de la femme et fille véhiculée  par les médias pendant le processus électoral. 

« Au cours de cette rencontre, deux communications ont été faites aux participants »

M. Bankumukunzi a informé que deux communications principales allaient être faites aux participants pour contribuer à montrer la stratégie d’intégration de la dimension genre dans la couverture médiatique des élections au Burundi. Elles portaient sur le Code de conduite des médias et des journalistes en période électorale ainsi que sur l’intégration de la dimension genre dans les contenus médiatiques.«Il a dit qu’à l’issue de la rencontre d’échange, les professionnels des médias présents allaient s’approprier davantage du Code de conduite des médias et des journalistes en période électorale. «De plus, nous nous attendons à des recommandations  allant dans le sens d’intégrer les aspects genre dans  le travail des journalistes et des médias depuis la collecte jusqu’à la diffusion, en passant par le traitement  de l’information  lors de la couverture médiatique électorale», a-t-il signalé.

Avit Ndayiragije

Ouvrir