Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SOCIETE> La gestion des parkings

Certaines écoles sont bâties tout près des grands axes. Parfois sans ou avec peu  d’espaces réservés au parking. Il est de ce fait difficile pour les élèves de retrouver leurs bus à la sortie de l’école. Des chauffeurs doivent s’arranger pour trouver des espaces où garer leurs vehicules, tout en veillant à ce qu’ils ne percutent pas les enfants.park31

C’est aux environs de 7h20 que les mouvements commencent à s’intensifier à ces écoles. En effet, c’est l’heure de pointe pour les parents et les bus qui amènent les élèves à l’école. Or, a certaines de ces écoles, situées en plein centre ville, il n’y  a pas assez de parkings. Les bus doivent s’insérer dans les petits espaces situés aux alentours de ces écoles et qui ressemblent aux parkings. D’autres, des parents avec leurs véhicules, s’arrangent pour venir avant l’arrivée des bus afin de se réserver un espace où garer leurs véhicules. Cela doit se faire sans percuter les enfants qui sortent en débandade quand on sonne pour la sortie. En effet, à ces écoles, ce sont les sections maternelles et primaires qui sont les plus concernées. Les parents et les chauffeurs de bus sont habitués à cette manœuvre. Chacun matin quand ils déposent ces enfants, ils doivent veiller à ce que les enfants entrent dans l’enclos de l’école sans passer par la route. Ils leur évitent de se faire cogner par des chauffards. Cela se fait de même l’après midi aux environs de 13heures quand les enfants sortent pour rentrer à la maison.Certes, il est  encourageant de voir que ces écoles sont dotées de clôtures avec des portails fermés tout le temps. Un gardien se trouve tout près du portail pour empêcher tout mouvement des élèves perturbateurs à l’extérieur de l’école. Mais le désordre qui y règne aux heures de pointe fait que d’autres passants se heurtent aux mouvements de recherche des parkings pour ceux qui viennent s’y garer. Il faut aussi souligner que les piétons sont confrontés au problème de passage devant ce genre d’écoles. Les trottoirs pour piétons ont changé en parkings. Cela désoriente les piétons qui doivent se frayer du chemin entre les véhicules ou emprunter la route au risque de se faire percuter par un chauffard.Quoi qu’il en soit, que ce soit les passants marchant à pied ou les chauffeurs venant prendre ou qui déposent ces élèves, d’aucun ne nie l’importance d’installer des parkings réserves. Payants ou non, ce genre d’endroit devrait comporter des parkings pour éviter des   accidents.


BLANDINE NIYONGERE

Ouvrir