Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Lutte contre le paludisme > Rôle des agents de santé communautaire

Dans le but d’une lutte efficace contre le paludisme, le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida, a organisé des formations destinées aux agents de santé communautaire. Ces derniers sont maintenant capables de faire des dépistages rapides du paludisme dans leurs localités. Ils contribuent également dans la sensibilisation pour une lutte efficace contre cette maladie. paludisme 

Dans un entretien accordé au journal Le Renouveau, le ministre de la Santé publique et de la lutte contre le Sida, Thaddée Ndikumana, a rappelé  qu’en 2017, le Burundi a connu une épidémie du paludisme. « Après, le gouvernement du Burundi, via le ministère en charge de la santé, a adopté plusieurs stratégies pour une lutte efficace contre cette maladie. Il y a eu la distribution dans tout le pays, des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action. Au cours de cette distribution, les agents de santé communautaire ont donné des messages de sensibilisation sur la manière dont la population doit utiliser ces moustiquaires distribuées », a-t-il indiquéDr Ndikumana a précisé que, pour prévenir une nouvelle épidémie du paludisme au Burundi, le ministère en charge de la santé publique et de la lutte contre le Sida a donné des équipements aux agents de santé communautaire pour qu’ils aient les possibilités de contribuer dans la lutte contre ladite maladie. Il a ajouté que ces agents ont aussi reçu des formations dans le dépistage de la malaria. « Ces formations ont eu d’impacts positifs dans la lutte contre le paludisme. Comme les agents de santé communautaire font souvent des visites dans des ménages, il leur est facile de connaître quelqu’un qui présente des signes de la malaria. Et, ils lui proposent de le dépister ou de l’accompagner dans les structures de soins, s’ils jugent que cette personne est gravement malade », a-t-il ajouté.Notre source a aussi affirmé que le ministère en charge de la santé ne ménage aucun effort pour lutter efficacement contre le paludisme. Elle interpelle toute la population a suivre les conseils prodigués souvent par le ministère en charge de la santé, entre autres les mesures d’hygiène dans et autour des ménages.

   Rose Mpekerimana

Ouvrir