Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Iscam> Séance de moralisation de la société animée par le chef de l’Etat

Dans le cadre de la Semaine de l’Iscam, le président de la République, Pierre Nkurunziza, en même temps Commandant suprême des corps de défense et de sécurité,  a animé, le mardi 24 mars 2020 à l’Institut supérieur des cadres militaires (Iscam), une séance de moralisation de ladefense société à l’intention des étudiants de cet institut. A cet effet, il a insisté sur le rôle important des militaires dans la défense non seulement du territoire, mais aussi du sous-sol burundais et de tous les intérêts du pays.

Le porte-parole de la Force de défense nationale du Burundi, Colonel Floribert Biyereke, a indiqué qu’il s’agit de la quatrième séance de moralisation animée à l’Iscam par le président de la République, Pierre Nkurunziza. Il s’agit de la continuiation des séances de moralisation que le chef de l’Etat anime régulièrement dans les institutions du pays, des séances qui invitent les Burundais à aimer leur pays, leur patrie.D’après le Colonel Biyereke, cette séance a été introduite par un ensemble de questionnements à l’issue desquels le président Nkurunziza s’est posé la question de savoir « d’où nous venons, où nous sommes et où nous allons ». Le chef de l’Etat a dit en substance que lorsqu’on ne connaît pas ses origines, son passé, on ne peut pas savoir d’où on vient, où l’on est et où l’on va. On voit ici qu’il a procédé par la méthode socio-historique où il faut saisir le présent à la lumière du passé, où les faits sociaux existants peuvent être expliqués par les faits du passé.     

 Respecter nos parents et défendre la Patrie

S’agissant de notre origine, le président de la République a dit que nous sommes d’abord les enfants de Dieu, nous descendons des ancêtres et nous sommes également les enfants de la Patrie, de nos parents, mais aussi nous sommes les enfants de différents éducateurs qui nous ont guidés sur le parcours social. Pierre Nkurunziza a donc souligné le rôle central des parents qui sont des agents importants de la socialisation des enfants. A cet effet, il a souligné que les parents doivent être respectés par les enfants, car ce sont eux qui sont la lumière, qui les guident et les forment et qui éduquent en première instance pour que ceux-ci puissent savoir comment se comporter dans la société et aux yeux du monde.Le président de la République, Pierre Nkurunziza, a également souligné que la défense de la Patrie doit être le maître mot pour tout le monde, que cette dernière doit être protégée, sauvegardée et en la sauvegardant, on doit aussi sauvegarder ses intérêts. Pour cela, M.Nkurunziza est revenu sur le sous-sol burundais qui est riche et source de convoitise, en disant que « nous devons en tant que citoyens de ce pays, faire en sorte que nous soyons à même de défendre les intérêts et l’image du pays ». Après cette séance de moralisation, le chef de l’Etat a signé dans le livre d’or de cet institut.

   Yvette Irambona

 

Ouvrir