Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COOPERATIVE VASO> Célébration de la journée de solidarité

Dans le cadre d’aider certaines familles vulnérables de la municipalité de Bujumbura, les  membres de la coopérative  pour la valorisation du sol  (Vaso Abakutsakivi), ont organisé, le dimanche 22 mars 2020, une journée dédiée à  la solidarité. C’était pour s’associer aux personnes très vulnérables de certains ménages. Et soliderite pour chaque ménage, vingt kilogrammes de riz et douze kilogrammes de haricot ont été distribués en guise d’aide.

Les activités de cette journée ont été marquées par la visite des différents ménages choisis dans les treize zones de la municipalité de Bujumbura. Les membres de cette Coopérative ont profité de cette occasion pour distribuer l’aide composée de vivres divers aux différentes familles vulnérables de toutes les zones de la municipalité de Bujumbura. Et dans chaque zone, on a choisi cinq ménages, et chaque ménage recevait successivement vingt et douze kilogrammes de riz et de haricot.Dans un entretien accordé à la rédaction du journal Le Renouveau, Donatien Nshimirimana, chargé du développement en zone Ngagara, en même temps membre de la coopérative Vaso «Abakutsakivi», a indiqué que ce travail organisé par ladite  coopérative est d’une importance capitale, compte tenu de conditions de vie de certaines familles visitées. M. Nshimirimana a ajouté que dans chaque zone on a choisi cinq ménages vulnérables. M. Nshimirimana a informé que cette journée est également organisée dans le but  de pouvoir partager la récolte issue des activités de la coopérative Vaso avec les différentes catégories de ménages en difficultés.

« Que ce geste serve d’exemples aux autres associations et coopératives »

Après avoir reçu les membres de la coopérative Vaso en zone Ngagara, M. Nshimirimana a salué l’initiative de cette coopérative à l’endroit des ménages vulnérables de la Mairie de Bujumbura, tout en signalant que  ce geste pourra aussi  servir d’exemple aux autres coopératives œuvrant dans la municipalité de Bujumbura et ailleurs. « Il faut que toutes les associations et coopératives insèrent la rubrique société dans leurs activités, afin de montrer que leurs récoltes ne sont pas seulement destinées à la vente et la consommation pour les membres, mais également, à aider les pauvres pour qu’ils puissent se sentir comme les autres personnes », a insisté M. Nshimirimana.

Avit Ndayiragije

Ouvrir