Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINERAIS> Exploitation de l’or en commune Butihinda

Le ministre de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines, Côme Manirakiza, a tenu une réunion en commune Butihinda de la province de Muyinga, le vendredi 20 mars 2020. Dans cette rencontre, les participants ont fait un tour d’horizon sur les préoccupations liées à l’exploitation de l’or dans cette commune.manirakiza

Parmi les préoccupations, les participants ont signalé le malentendu entre les exploitants et la société African mining Burundi quant à la collecte de l’or ainsi que le retravail des terrils.Le ministre Manirakiza a d’abord rappelé aux participants que le sous-sol burundais est une propriété de l’Etat et que tous les exploitants des minerais doivent vendre leur production à la Banque de la république du Burundi (BRB) pour que tous les Burundais puissent en bénéficier à travers les services offerts par l’Etat. Il a aussi signalé que la vente des minerais dans des voies non reconnues par la loi est un crime contre la Nation burundaise.Les participants ont  évoqué un malentendu entre la société African mining Burundi et un opérateur économique reconnu par la BRB, qui collecte la production des minerais associés, en dehors du périmètre de cette société. Ils ont  manifesté leur confusion, car les deux ont tous l’aval de l’Etat de travailler dans la collecte de l’or. Côme Manirakiza a indiqué que cette société a signé un contrat d’exploitation de l’or avec le gouvernement sur un périmètre bien déterminé et qu’il y a des coopératives qui peuvent travailler pour cette société,  mais que la production quotidienne doit être déclarée par cette dernière, qui doit l’acheminer à la BRB. Selon lui, d’autres coopératives, en dehors de cette société, doivent aussi acheminer leur production à la BRB. La décision prise par le gouvernement du Burundi de laisser les coopératives exploiter l’or dans le périmètre concédé à la société est une décision transitoire.Retravailler les terrils pour récupérer les portions fines de l’or, était l’autre préoccupation des participants. Le ministre a annoncé qu’une commission issue de son ministère, de celui en charge de la santé et de celui en charge de l’environnement sera dépêchée cette semaine pour analyser l’impact du mercure et de la cyanure utilisés dans ce travail, car ces derniers sont considérés comme nuisibles à la santé humaine.En marge de cette rencontre, le ministre Manirakiza a visité le site de la société African mining Burundi en commune Butihinda dans lequel sera érigée une usine de transformation de l’or. Il s’est rendu compte de l’état d’avancement de la construction de cette usine.

Eric Mbazumutima

Ouvrir