Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

HYGIENE MENSTRUELLE> Conséquences socio-économiques

Chaque fille ou femme normale doit avoir des menstruations régulièrement. Dans certaines cultures, les menstruations restent un tabou, ce qui fait que les filles et les femmes font face à de nombreux défis pour gérer ces dernières. African Women in Action est une organisation qui a constaté les défis rencontrés par le monde féminin lors de leurs menstruations et a ensuite proposé des solutions innovatrices et durables face à ces problèmes.hygiene

Les menstruations chez les filles et les femmes constituent un phénomène naturel que tout le monde devrait  comprendre. Quand on parle des menstruations, certains pensent à l’utilisation des serviettes seulement. Un manque d’hygiène menstruelle a des conséquences sur plusieurs domaines.Sur ce sujet, la directrice et fondatrice de l’organisation African Women in Action, Nicole  Uwimana , dit que le phénomène des menstruations est une question qui affecte la santé féminine, l’éducation, l’économie et les droits en général. Mme Uwimana  précise que la première ambition de son organisation est de proposer des solutions innovatrices et durables  qui contribuent à résoudre les problèmes socio-économiques,  non seulement  auprès des filles et des femmes, mais également à toute la nation. « Nous fabriquons et produisons localement des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables Kirezi Pads », a précisé Mme Uwimana.  Sur le plan sanitaire des femmes et des filles, Mme Uwimana dit qu’à travers les entretiens effectués auprès des jeunes filles, l’organisation n’a constaté que la vie de ces derniers est en danger. Elle  dit que pendant les menstruations, les filles  utilisent des serviettes inappropriées, comme l’usage des morceaux de pagnes très sales, des sachets, etc. Ceci peut leur provoquer des infections génitales difficiles à traiter.Concernant l’éducation, Mme Uwimana a ssouligné que plusieurs filles s’absentent en classe  quand elles ont manqué les serviettes à utiliser. D’ après la directrice de cette organisation, le fait de s’absenter fréquemment engendre l’abandon scolaire, source de mariage précoce chez les jeunes filles. A part cela, les jeunes filles qui n’ont pas accès aux serviettes appropriées  au moment de leurs menstruations,  se sentent honteuses, apeurées et l’estime de soi diminue.Mme Uwimana a précisé  qu’une fille ou femme qui n’a pas  accès aux serviettes, voit  son rendement quotidien  diminuer parce qu’elle s’absente au travail lors de ses menstruations. Ces dernières occasionnent donc une perte pour la famille et aussi pour la nation.Elle a déclaré que l’organisation African Women in Action s’engage à donner des instructions  sur l’éducation à l’hygiène menstruelle, surtout  pour  les jeunes filles, des instructions sur l’usage des serviettes lavables et qui protègent l’environnement et à briser le tabou.

Emelyne Gahimbare (stagiaire)

Ouvrir