Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

LYCEE MUNICIPAL DE KINAMA>Renforcement d’hygiène

Dans un entretien accordé le mercredi 18 mars 2020 à la rédaction du journal «Le Renouveau», le directeur du Lycée municipal de Kinama, Fabrice Nsengiyumva, a fait savoir que suite à la pandémie du Covid-19 qui secoue le monde, des mesures de renforcement de l’hygiène ont été prises à ce lycée pour prévenir cette épidémie. Il est de même pour d’autres mesures y relatives.kinama

En réponse à l’appel du gouvernement à travers les différents ministères sur la prévention de l’épidémie coronavirus, M. Nsengiyumva a dit qu’une réunion s’est tenue en urgence au cours de laquelle des dispositions nécessaires ont été prises comme le renforcement des dispositifs de lavage à l’entrée, sur la cour et dans les latrines de l’établissement; cela pour éviter non seulement les maladies des mains sales mais aussi la propagation du coronavirus. «Pour pouvoir fournir de l’eau propre à plus de mille trois cents élèves sans qu’il y ait risque de contracter la maladie, nous avons décidé que tout élève dispose de son propre gobelet. », a-t-il précisé. Il a ajouté qu’un surveillant doit s’assurer que toute personne qui entre au sein de l’établissement se lave les mains avec de l’eau propre et du savon qui est toujours disponible.

Les enseignants appelés à suivre de près le comportement des élèves en classe

«Nous avons expliqué aux élèves comment cette maladie est dangereuse, ses symptômes, sa propagation et comment se prévenir. Nous leur avons recommandés de porter le message dans leurs familles respectives», a dit M. Nsengiyumva. Comme l’établissement est proche du marché, ce qui occasionne souvent une bousculade aux alentours du lycée, M. Nsengiyumva a dit que les enfants ont été sensibilisés à éviter de se faufiler dans la foule, des embrassades et de serrer les mains étant donné qu’il n’est pas facile d’identifier la personne atteinte par la maladie. Aux enseignants, il a dit qu’ils sont au courant du comportement à adopter au cas où en classe se présente un élève ayant des signes de la maladie: isoler directement l’élève et entrer en contact avec la direction pour analyser le cas. M. Nsengiyumva a fait remarquer qu’il a été facile de s’adapter à ces mesures étant donné que l’hygiène constitue l’une des préoccupations quotidiennes de la direction. 

Fiacre Nimbona

Ouvrir