Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial>

Les responsables des partis politiques et des médias se sont retrouvés dernièrement  à Gitega, nouvelle capitale du Burundi, dans  le contexte d’un atelier d’échanges sur la bonne conduite des prochaines élections démocratiques pluralistes, organisé par les ministères en charge des médias et de l’administration du territoire. C’est  le Premier vice-président de la République et candidat du parti Uprona à l’élection présidentielle Gaston Sindimwo qui a officiellement ouvert les travaux en présence également  d’autres candidats officiellement déclarés dont Evariste Ndayishimiye, secrétaire général du parti CNDD-FDD,  qui figurait au premier plan de ceux qui ont pris la parole en insistant sur le rôle éminemment positif dévolu aux partis politiques et aux médias, dans  le bon déroulement des prochaines élections très attendues par  le peuple burundais, en  cette phase pré-électorale caractérisée par une  bon climat de paix et de sécurité. Le Premier vice-président  de la République et  candidat du parti Uprona à  l’élection présidentielle a vivement  demandé aux acteurs politiques et aux médias  de mettre un accent particulier sur les valeurs citoyennes, les seules permettant  une réussite totale de l’échéance électorale en vue.

Parmi les acteurs politiques  sachant ce que démocratie veut dire figure en  bonne place le Secrétaire général du parti CNDD-FDD et candidat à l’élection présidentielle Evariste Ndayishimiye. N’est-ce pas grâce au parti CNDD-FDD que le Burundi a renoué avec les valeurs de paix et de démocratie après la folie meurtrière  de 1993 ? Pendant plus d’une décennie, le peuple burundais a été sevré de sa paix et de sa démocratie, ne récoltant de la longue et douloureuse crise sociopolitique de 1993 que les larmes, le deuil et l’exil.  C’est  en menant  un combat farouche contre cette folie meurtrière que  le parti CNDD-FDD a si heureusement ramené la paix et la démocratie, dès son avènement au pouvoir, à l’issue des élections démocratiques  de 2005 qu’il remporta haut   la main. A partir  de cette année historique à inscrire  en lettres d’or dans les livres  d’histoire de notre pays, le peuple burundais jouit pleinement de sa paix et de sa démocratie. En parlant de démocratie, le parti CNDD-FDD  et son candidat à l’élection présidentielle du 20 mai prochain, savent  de quoi ils parlent pour  s’être battus pour elle.Il est heureux d’observer que l’échéance électorale en vue  coïncidera avec le 20e anniversaire du retour de la démocratie dans notre pays, un retour que des millions de citoyens burundais ont applaudi des deux mains. Ils ont eu toutes les meilleures raisons  de le faire car le Burundi était au bord du gouffre, les crises sociopolitiques de 1972 et de 1993 ayant été  les plus longues, les plus douloureuses et les plus meurtrières que celles que le Burundi indépendant a connues. Comment dans ce cas ne pas se réjouir du pas déjà franchi dans la consolidation des  acquis obtenus en matière de paix et de démocratie grâce au parti CNDD-FDD, qui travaille et veille au bon déroulement des élections démocratiques pluralistes en vue, de même qu’il continue de veiller au bon climat de paix et de sécurité, condition sine qua non  de la tenue des élections apaisées.En cette phase pré-électorale, il est à vivement souhaiter que  tous les acteurs politiques s’emploient  activement  à la sauvegarde du bon climat de paix et de sécurité dont jouissent les citoyens burundais sur toute l’étendue du territoire national, un bon climat de paix et de sécurité autorisant tous les espoirs . Nul doute que  les prochaines élections démocratiques seront couronnées de succès.

LOUIS KAMWENUBUSA

Ouvrir