Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MARCHE NGAGARA II> Panier de la ménagère sur les denrées alimentaires

D’une manière générale, les denrées alimentaires sont chères sur le marché. Les vendeurs de ces produits au marché Ngagara II affirment  que le prix du haricot, des légumes et des pommes de terre sont revus à la hausse d’une manière inhabituelle. La cause est la récolte qui n’a pas été bonne à cause de la pluie abondante. 

prix

Voici les prix tels que nous les avons trouvés le lundi 16 mars 2020. Selon les vendeurs, le prix des denrées alimentaires grimpe du jour au lendemain. Mais il y a des produits  dont les prix sont plus revus à la hausse.

 
 
produit prix/kg du 16 mars 2020 prix/kg du mois de fevrier 2020
Riz tanzanien 1ère qualité 3000fbu 3000fbu
Riz tanzanien 2ème qualité 2500fbu 2500fbu
Riz zambien 2000fbu 2000fbu
Riz  dit(umurundi) 1900fbu 1900fbu
Riz dit (jaune) 1400fbu 1400fbu
Haricot jaune 2200fbu 1600fbu
haricot dit(kinure) 1700fbu 1400fbu
Haricot dit ruvuzo 1700fbu 1500fbu
Haricot dit(gisoda) 1500fbu 1300fbu
Haricot dit(magwabari) 1400fbu 1200fbu
haricot dit(kirundo) 1400fbu 1300fbu
Mais 900 à 1100fbu 900 à 1000fbu
Blé 1400 à 1500fbu 1400 à 1500fbu
Petit pois secs 3500fbu 3500fbu
Pomme de terre dite(ikijumbu) 1200fbu 900
Pomme de terre dite(mauve) 100 à 1100fbu 700 à 750fbu
Tomate 2tomates pour 500 ou 3tomates pour 1000fbu 3tomates pour 500fbu ou 4 à 5tomates pour 1000fbu

Ce sont notamment le haricot, la pomme de terre et les légumes.  Pour nos interlocuteurs, il est normal que le haricot soit cher au cours de cette période. Car c’est une période de semis, pour dire que dans la période de semis, le prix du haricot grimpe. Toutefois, actuellement, les prix ont augmenté sensiblement comparativement aux années passées pour la même période. Cela s’explique par la récolte de la  saison culturale A qui n’a pas été bonne.plus revus à la hausse. Ce sont notamment le haricot, la pomme de terre et les légumes.  Pour nos interlocuteurs, il est normal que le haricot soit cher au cours de cette période. Car c’est une période de semis, pour dire que dans la période de semis, le prix du haricot grimpe. Toutefois, actuellement, les prix ont augmenté sensiblement comparativement aux années passées pour la même période. Cela s’explique par la récolte de la  saison culturale A qui n’a pas été bonne.Concernant les légumes, les vendeurs ont indiqué que ces produits sont presque inexistants sur le marché. Ils ont précisé que ce sont les effets de l’inondation. Pour la pomme de terre, les vendeurs ont indiqué que ce produit résiste moins aux pluies abondantes.

 
Fides Ndereyimana

Ouvrir