Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

BRB> Règlement de transferts instantanés reçus de l’étranger

Le directeur de la Supervision,  de la stabilité et de l’inclusion financière au sein de la Banque de la république du Burundi (BRB), Prosper Ngendanganya, a donné des éclaircissements, le mardi 17 mars 2020, à propos de la lettre circulaire de la BRB référencée D1/309/2020 adressée aux banques commerciales, le 16 mars 2020, sur les conditions de règlement de transferts instantanés reçus de l’étranger.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      monnaieLe directeur de la Supervision, de la stabilité et de l’inclusion financière au sein de la BRB a indiqué qu’en date du 16 mars 2020, la BRB a édicté une lettre circulaire  pour instruire aux banques commerciales de servir en monnaie locale les bénéficiaires des fonds qui ont été envoyés via les transferts instantanés internationaux.  Par les transferts  instantanés d’argent, il faut comprendre les services tels que western union et money gram.M. Ngendanganya a fait savoir que la BRB voudrait rassurer le public que les dispositions de la nouvelle  réglementation de change édictées en septembre 2019 sont maintenues. C'est-à-dire que les comptes en devises des personnes physiques peuvent être librement mouvementées, ce qui signifie que tout détenteur de compte en devises dans les Banques commerciales peut verser et retirer ces devises le lendemain. 

Plus de bureaux de change en dehors des banques commerciales

M. Ngendanganya a fait remarquer que les deux types de services sont différenciés et a informé le public que la mesure mise en place par la banque centrale vise à tenir compte des mesures édictées récemment par la BRB d’ouvrir les bureaux de change dans les banques commerciales. « Ainsi, comme il n’y a plus de bureaux de change en dehors des banques commerciales, la Banque centrale a jugé bon qu’ il n’est pas opportun de laisser les bénéficiaires de ces fonds envoyés par les services de transferts instantanés d’argent de  retirer leurs fonds en dehors des Banques commerciales alors que toutes les opérations de change sont désormais exécutées dans les banques     commerciales », a-t-il dit.  A la question de savoir s’il n’y a plus de possibilité de faire les retraits  des fonds reçus à travers les transferts instantanés internationaux en devises, la réponse de Prosper Ngendanganya a été affirmative. Il a souligné que les banques commerciale font le change en monnaie locale pour servir la clientèle. 

EZECHIEL MISIGARO

Ouvrir