Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

APADECO> Le comportement de la société civile dans la consolidation de la paix pendant les élections

«Pendant la période électorale, les membres de la société civile sont appelés à respecter la loi, en mettant en avant l’intérêt général de la population.», Tel est un extrait tiré des propos du représentant légal et président de l’Action pour la paix et l développement communautaire (Apadeco), Fabien Bimenyimana, dans un entretien accordé le jeudi 12 mars 2020 à la rédaction du journal  « Le Renouveau » comportement


M. Bimenyimana a fait savoir que la période électorale constitue une occasion cruciale à la population burundaise  pour se doter des leaders qui vont participer à la mise en œuvre des projets promis au cours de la campagne. Il a dit que les membres de l’Apadeco qui remplissent les conditions nécessaires pour élire sont aussi concernés par ce devoir patriotique mais doivent être très attentifs pour éviter de sombrer dans des conflits politiques.  Selon M. Bimenyimana, en adoptant une impartialité et un langage de paix et de tranquillité parmi les Burundais, la société civile participe à créer aussi une atmosphère d’entente entre les enfants du pays malgré leur points de vue politique divergents. «Les membres de la société civile doivent intervenir dans des dialogues inclusives et initier à la population en général et aux politiciens en particulier qu’en cas de mésentente, la revendication ne doit, en aucun cas, mettre en péril la paix et la sécurité. », a-t-il martelé.
Faire respecter les principes de la démocratie Au cours des élections qui vont bientôt se tenir au Burundi, M. Bimenyimana a indiqué que les membres de la société civile en général et ceux de l’Apadeco dont il représente sont appelés à respecter et à sensibiliser la population à respecter les principes de la démocratie qui s’articulent non seulement autour des droits humains mais aussi au respect des résultats officiels des urnes. En tant que représentant d’une société civile ayant dans ses ambitions la promotion de la paix et le développement communautaire, M. Bimenyimana a salué les initiatives du gouvernement de financer les coopératives d’auto développement à travers tout le pays. Il a dit que sans la paix, il ne peut pas y avoir de développement, raison pour laquelle ce représentant a invité tout Burundais, qu’il soit de la société civile ou non à consolider la paix surtout pendant les prochaines élections. Aux politiciens en lice électorale, il les a invités à éviter le langage dénigrant pendant les campagnes, d’expliquer plutôt le détail de leurs projets de société aux Burundais qui  vont faire le choix.


Fiacre Nimbona

Ouvrir