Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE EN CHARGE DE LA COMMUNICATION> Atelier de renforcement des capacités en communication pour le développement (C4D)

L’atelier de renforcement des capacités en communication pour le développement organisé à l’intention des  parties prenantes à l’élaboration de la Stratégie nationale de Communication pour le développement en appui du Plan national de développement (PND), du 10 au 12 mars 2020 à Gitega, a été marqué par les exposés et les travaux en groupes  qui ont abouti à des recommandations.jac2

  
L’atelier a été centré sur deux exposés à savoir « L’harmonisation et compréhension de la communication pour le développement/ Plan national de développement »  par Yves  Ndayikunda, consultant national et « Enjeux de stratégie de communication pour le développement en appui au PNDB » par  Daouda  Mounian, consultant international. Dans le premier  exposé, le facilitateur Ndayikunda   a parlé entre autres des origines, de la définition, des objectifs et des principes de la C4D. Il a aussi parlé  du rôle des acteurs comme Unesco, USAID, Unicef,… dans la C4D mais aussi dans l’établissement parallélisme de celle-ci et communication institutionnelle. Il a aussi mentionné les moyens de communication de la C4D. M. Ndayikunda  a aussi expliqué les  quatre axes de la communication pour le développement qui sont la promotion par la mobilisation des  ressources et recevabilité, la mise en œuvre qui implique activement la population dans les programmes de développement, l’empowerment par le renforcement de la population à donner un feedback et enfin  la coordination  par le suivi et l’évaluation avec des outils. Il a terminé son exposé par une question ouvrant le  débat : « Où est le lien entre  la Stratégie nationale de communication pour le développement (SNC4D) et le PND?Le consultant Mounian,  quant à lui, a, dans son exposé sur les enjeux de la communication pour le développement en appui au PND, donné l’évolution de la communication pour le développement et différentes approches qui en résultent.  Il a aussi parlé de la C4D dans un contexte international où il a précisé qu’en 2015, la C4D s’est positionné pour l’Onu comme la stratégie qui va contribuer à atteindre les dix-sept objectifs de développement durable. En fin de son exposé, M Mounian a parlé des principes  de la C4D.

Les participants ont émis des recommandations à l’endroit des décideurs

 Au cours des échanges, les participants ont émis des recommandations à l’endroit des différents acteurs et des décideurs. Constatant que les parties prenantes ont besoin d’être renforcés en C4D, les participants ont recommandé le renforcement des capacités en C4D de tous les acteurs chargés de la communication. Ils ont aussi recommandé la mise en évidence du ministère de la communication et des médias comme acteur et partenaire principal dans la mise en œuvre du PND après avoir constaté que ce ministère qui est transversal n’est pas visible dans différents piliers du PND.  Une autre recommandation consiste en la prise en compte du partenariat public et privé dans la mise en œuvre du PND, cela après avoir constaté que le rôle joué par le secteur privé et les ONGs est incontournable dans la mise en œuvre du PND. D’autre recommandations ont été émises compte tenu des constats issus des échanges.Représentant le ministre en charge de la communication dans les cérémonies de clôture dudit atelier, le directeur général de la communication et des médias, Chanel Nsabimbona  a exprimé sa satisfaction pour ce  travail abattu pendant deux jours.


Eric Sabumukama

Ouvrir