Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PARTI FNL> Conférence de presse sur le rejet de sa candidature présidentielle

Après le rejet de sa candidature à la présidentielle par la commission électorale nationale indépendante(Ceni), le président du parti Front national de libération, (FNL), Jacques Bigirimana, a animé une conférence de presse le mercredi 11 mars 2020 au cours de laquelle il a fait savoir que son parti respecte la décision de la CeniI.  En attendant la décision de la Cour constitutionnelle, il a indiqué que son parti continue les préparatifs aux autres échéances électorales 

jacques


Après avoir relaté certaines erreurs signalées par la Ceni, M. Bigirimana a dit que la Ceni n’a fait que son travail et que sa décision pourrait être annulée par la Cour constitutionnelle à la quelle le parti va faire recours. Il a expliqué que son parti a toujours lutté pour la démocratie exprimée par les élections raison pour laquelle, même si son parti serait disqualifié de la présidentielle, cela ne va pas entrainer le parti à la désertion d’autres échéances électorales, qu’il doit plutôt poursuivre sa voie électorale dans les législatives et communales. Il a profité de l’occasion pour démentir les fausses informations qui circulaient déjà sur les réseaux sociaux selon lesquelles le parti FNL s’est retiré de toutes les échéances électorales prévues. Il a dit que ces informations qui engorgent des raisons politiques et propagandistes des ennemis de la paix ne cherchent qu’à salir l’image de son parti. 


Les membres du parti appelés à poursuivre les préparatifs

En attendant la décision de la Cour constitutionnelle sur sa candidature présidentielle, M. Bigirimana a appelé les membres du parti FNL à ne réserver aucun effort dans la préparation des élections législatives et collinaires. Il a rappelé que le parlement constitue une force politique pour bien représenter le peuple et asseoir la démocratie. Il a notifié que son parti a déjà déposé à 99 % les dossiers des communaux. A la question de savoir ce que son parti envisage de faire une fois la décision de la Cour constitutionnelle s’avère défavorable à son recours, le président du FNL a répondu qu’il est tôt pour y penser.

 
Fiacre Nimbona

Ouvrir