Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

OBR> Campagne impôt locatif

Un mois après le lancement de la campagne sur les impôts locatifs, l’Office burundais des recettes (OBR) a effectué, le mardi 10 mars 2020, une visite sur les différents sites se trouvant en mairie de Bujumbura pour évaluer les défis liés à ce travail. Le chef de service gestion de l’impôt sur le revenu locatif, Joseph Ndayizeye a indiqué que le délai limite est fixé au 30 mars et non au 31 mars  2020 et qu’au délà de cette date, les contribuables retardataires seront soumis à une amande prévue par la loi.campagne


Dans un point de presse qu’il a accordé à la presse, Joseph Ndayizeye a rappelé que, pour cette année, le travail de collecte des impôts sur le revenu locatif a commencé  le 02 janvier 2020 et qu’elle prendra fin le 30 mars 2020. « Le législateur a écrit que le délai limite de déclaration de l’impôt sur le revenu est fixée avant le 31 mars, c'est-à-dire un jour avant ».Comme il l’a également indiqué, cette campagne de reception des déclarations et des impôts y relatifs a été organisée en deux phases. « Les deux premiers mois, nous recevions les contribuables dans nos bureaux. Cette fois ci, à partir du 02 mars nous avons essayé de créer d’autres sites ». Il a indiqué que cette mesure a été prise dans le but de faciliter les déplacements aux contribuables. A l’heure actuelle, a-t-il ajouté, cinq sites sont opérationnels. Il s’agit des site se trouvant à l’école d’excellence de Ngagara, au chef lieu de la zone Kinama, au cercle Saint Michel, au petit seminaire de Kanyosha et au chef lieu de la commune Mukaza.


« Nous constatons que les contribuables ne viennent pas massivement »

Le chef de service gestion de l’impôt sur le revenu locatif à l’OBR affirme que les contrubuables viennent faire leurs déclarations et paient aussi des impôts selon les revenus encaissés. « Aujourd’hui, nous disons que nous sommes satisfaits parce que non seulement les contribuables viennent, mais aussi, nous constatons que les contribuables viennent à un rythme inattendu ils ne viennent pas nombreux ».En se basant sur l’expérience des années  antérieures, M. Ndayizeye dit qu’il y a des motifs raisonables d’affirmer qu’il s’observera une surpopulation des contribuables durant ces derniers jours. Il a conseillé aux contibuables de venir s’acquiter de ce devoir pendant cette période où il y a peu de gens qui viennent faire des déclarations dans les délais.

 
Les contribuables saluent la mesure de l’OBR

En principe cet impôt concerne les contribuables qui ont des batiments ou immeubles loués. Dans la catégorie des immeubles y figure deux sous types. Il s’agit des batiments mais aussi des terrains loués.Un des contribuables, Salvator Katabona, a fait savoir qu’il est satisfait de la manière dont ils sont accueillis sans perdre du temps mais également du fait que l’OBR a mis en place d’autres lieux pour faciliter ce travail. Il a demandé par contre à d’autres instances dont la mairie de Bujumbura de prendre ce bel exemple de l’OBR en facilitant la tâche aux contribuables.Concernant le délai de trois mois prévu par la loi, notre interlocuteur affirme qu’il est suffisant pour le contribuable. Parmi les défis soulevés figurent notamment les maisons louées qui ont été emportées par les pluies diluviennes et que les occupants ont été contraints de déménager mais encore des occupants qui ne paient pas comme convenu.             

Moïse Nkurunziza

Ouvrir