Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SOCIETE> Les femmes vivant avec handicap

La femme vivant avec handicap doit se lever et travailler. Elle n’a pas de privilège parce qu’elle vit avec un handicap quelconque. Elle est capable d’acquérir tout ce dont elle a besoin si elle se met au travail. Elle ne devrait pas se cacher derrière les autres personnes non handicapées mais elle doit mériter les avantages pour lesquelles elle lutte. C’est du moins ce que nous fait savoir Violette Ndayishimiye, une femme membre de l’association des femmes vivant avec handicap, les  vaillantes.

handicap
« Elle n’est pas une mendiante », dit Mme Ndayishimiye faisant référence à la femme vivant avec le handicap. Pour elle, il est très               désolant de voir que des parents utilisent leurs enfants vivant avec handicap pour mendier. «  On vit dans un monde où l’on devrait exploiter ses talents. Que la femme vivant avec handicap se mette au travail et fasse ce dont elle est capable de faire selon ses capacités. »Faisant allusion aux femmes en société, notre interlocutrice dit que certains  hommes ont plus d’une femme. Les femmes vivant avec                handicap ne sont pas épargnées du concubinage. Si le mari n’apporte rien, la femme ne devrait pas attendre sans rien faire. Elle doit jouer un rôle en société pour se mettre au même niveau que les autres. Elle n’est pas un parasite mais elle est une actrice pour aider les autres femmes à avancer.Quant à la Journée internationale de la femme, Mme Ndayishimiye dit que c’est une journée que les femmes vivant avec handicap ne célèbrent pas seules. Elle recommande, en outre, aux femmes vivant avec handicap de s’associer aux autres femmes car c’est une journée dédiée à toutes les femmes sans distinction.« Des femmes pensent que les 30% des places qui leur sont réservées dans les institutions sont une obligation mais oublient qu’elles doivent les mériter. Certes, la loi les leur permet mais elles ont elles aussi l’obligation de montrer ce dont elles sont capables selon leur rôle en société afin de les acquérir », indique Mme Ndayishimiye. Cette dernière dit que la femme doit s’affirmer par le travail, le courage et la détermination. Quelle que soit la place qu’elle occupe en société, elle devrait être responsable et apporter une contribution.


Blandine Niyongere

Ouvrir