Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PAROISSE MILITAIRE CHRIST ROI> Remise et reprise entre l’aumônier militaire général sortant et celui entrant

A la paroisse militaire Christ Roi de Bujumbura, il y a eu les cérémonies de remise et reprise entre l’aumônier militaire général entrant, Albin Mananzigamire  et celui sortant, Adelin Gacukuzi, le dimanche 8 mars 2020. L’Archevêque de l’archidiocèse de Bujumbura, Mgr Gervais Banshimiyubusa leur a souhaité d’être caractérisés par la gloire de Dieu dans l’exercice de leurs nouvelles missions. Les cérémonies ont été rehaussées par la présence Secrétaire général et candidat aux présidentielles de 2020 du parti CNDD-FDD, Général Major Evariste Ndayishimiye, des autorités militaires, différents ministres, etc.


Les cérémonies ont débuté par une messe au cours de laquelle, Mgr Gervais Banshimiyubusa dans son homélie, a indiqué qu’être un chrétien et disciple de Jésus-Christ c’est accepter de le suivre, écouter sa parole et voir ses révélations.  Selon Mgr Banshimiyubusa, la compréhension de la parole Dieu est progressive et rencontrer Dieu c’est accepter qu’Il détruit la nature pécheresse de l’homme et d’être rempli de sa gloire. Il a souhaité à l’aumônier militaire général entrant, Albin Mananzigamire  et à celui sortant, Adelin Gacukuzi, d’être remplis de la gloire de Dieu et d’en être caractérisé dans l’exercice de leurs nouvelles missions.  Mgr Banshimiyubusa a remercié le gouvernement du Burundi à travers le ministère en charge de la défense nationale qui a accepté l’aumônier au sein de l’armée. L’objectif de l’Eglise catholique est de faire parvenir  la parole de Dieu à tous y compris les militaires et les policiers. Il a salué le rôle qu’Adelin Gacukukzi a joué de médiateur entre les militaires venus de la rébellion et ceux de l’ex Fab. Il a ainsi invité l’aumônier général militaire entrant, Albin Mananzigamira, à exécuter sa mission dans la tranquillité, de collaborer avec les autres au sein de l’armée et ceux d’autres religions sans oublier de ramener les  païens à la conversion.

  
Le ministère en charge de la défense nationale ne managera aucun effort pour soutenir l’aumônier militaire général

L’aumônier militaire général sortant, Adelin Gacukuzi, a remercié Dieu car sa parole l’a guidé dans l’exercice de sa mission pendant les périodes dures et de paix.  Il a salué le comportement des militaires croyant durant la crise que le Burundi a connu qui ont fait que la bonne nouvelle continue à être prêchée. « Ils ont également joué un rôle important dans la cohésion sociale et la réconciliation entre les militaires », a-t-il dit.Quant à celui entrant, Albin Mananzigamira, il a  souligné qu’, il n’a pas de programmes spécifiques propres mais qu’ils proviendront des  réunions avec différents groupes des chrétiens. Il a dit qu’il va mettre en avant l’écoute dans la sagesse pour connaitre la vérité et être le berger des cœurs. Selon le ministère de la Défense nationale et des anciens combattants, Emmanuel Ntahomvukiye, cette remise est la première à être fait. Il a demandé à l’aumônier militaire général entrant, Albin Mananzigamira, d’emboiter le pas de celui sortant en adoptant une bonne collaboration avec l’administration au niveau du ministère de tutelle.  M. Ntahomvukiye a promis que le ministère de tutelle ne managera aucun effort pour soutenir l’aumônier militaire général car il aide à la consolidation de la cohésion sociale et la charité au sein de l’armée burundaise.Quant au secrétaire général et candidat aux présidentielles de 2020 du parti CNDD-FDD, Général Major Evariste Ndayishimiye,  invité à ces cérémonies de remise et reprise, il a félicité les aumôniers militaires généraux entrant et sortant pour leurs nouvelles missions. Il a salué l’aptitude de l’aumônier général militaire sortant, Adelin Gacukuzi, à consolider la cohésion entre les militaires qui lui a caractérisé au cours de l’exercice de sa mission pendant 26 ans. M. Ndayishimiye a profité de cette occasion pour témoigner qu’il a été encouragé à régulariser son mariage lorsqu’il sortait du maquis par l’aumônier général  Gacukuzi.

Ezechiel Misigaro

Ouvrir