Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ournee internationale de la femme> Perception des hommes

Au moment où le Burundi célèbre la Journée internationale de la femme, Le Renouveau a approché certains hommes pour reccueillir leurs avis et considérations sur ladite journée. Les uns affirment que cette journée est connue par les femmes instruites. D’autres précisent que pour que cette journée porte des fruits palpables, il faut que la femme rurale soit sensibilisée sur ses droits. 


« Normalement, la célébration de la Journée internationale de la femme devrait être une occasion pour les femmes d’évaluer leur rôle dans tous les domaines de la vie du pays. Elle devrait aussi être une opportunité pour toutes les femmes d’échanger sur les défis qui les bloquent pour jouir pleinement de leurs droits », a précisé D. Mpfayoguhora.« Normalement, la célébration de la Journée internationale de la femme devrait être une occasion pour les femmes d’évaluer leur rôle dans tous les domaines de la vie du pays. Elle devrait aussi être une opportunité pour toutes les femmes d’échanger sur les défis qui les bloquent pour jouir pleinement de leurs droits », a précisé D. Mpfayoguhora.M. Mpfayoguhora a cependant déploré qu’en réalité, le jour de la célébration, certaines  femmes se concentrent sur l’habillement et les festivités. Peu d’entre elles se rappellent d’échanger sur les défis auxquels elles font face afin de chercher les opportunités pour les surmonter. Il a souhaité qu’à la veille de la célébration, les femmes leaders devraient organiser des descentes sur terrain pour s’enquérir de la vie au quotidien de la femme rurale. Cela leur permettra d’élaborer des projets en faveur de cette dernière afin qu’elle avance avec les autres femmes en général pour défendre leurs droits.Un autre homme affirme qu’il est satisfait du pas déjà franchi dans le respect des droits de la femme. « De ma part, je constate que certains droits des femmes sont respectés. Cependant, pour qu’il y ait une réalisation effective de ces droits, c’est la femme qui doit prendre le devant pour le réclamer. Les femmes doivent être conscientes que sans elles, les hommes ne peuvent rien. Dans ce cas, elles travaillent d’arrache-pieds pour la mise en œuvre de tous les droits en rapport avec l’égalité homme-femme », a-t-il mentionné.Nos sources ont fait un clin d’œil à toutes les femmes que ce sont elles qui devraient faire le premier pas dans la réalisation de leurs droits. Ils conseillent aux femmes leaders d’organiser beaucoup de séances de sensibilisations destinées à la femme rurale afin qu’elle sache ses droits. Pour qu’après, elle se reveille pour les réclamer.

                         Rose Mpekerimana

Ouvrir