Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ELECTIONS 2020> Le parti Sahwanya Frodebu Nyakuri iragi rya Ndadaye sursoit à sa candidature à la présidentielle

Dans une conférence de presse animée le matin du jeudi 5 mars 2020, le jour de la clôture du dépôt des candidatures à la présidentielle du 20 mai 2020, le parti Sahwanya Frodebu Nyakuri Iragi rya Ndadaye a suspendu sa représentation à cette échéance électorale. Le président de ce parti, Kefa Nibizi, a dit que le parti va s’atteler davantage aux élections communales et législatives.KEFA


Selon M. Nibizi, le contexte sociopolitique que vit le pays depuis 2010 et la nécessité de familiariser les Burundais au pouvoir partagé avant tout autre changement profond amènent son parti à adopter une attitude responsable à l’image du feu président Melchior Ndadaye. « Au moment où le feu président Ndadaye voulait introduire des changements profonds dans la gestion du pays, il a tout d’abord demandé qu’il y ait une période de cohabitation pour que les Burundais intègrent la cohabitation politique  dans la vie quotidienne mais en vain. », a-t-il expliqué. Le président du parti a ainsi révélé que c’est dans ce sens que la décision a été prise après l’analyse approfondie de la situation sociopolitique du pays et des enjeux des prochaines élections. Quant à la position de ce parti à l’élection présidentielle à laquelle vient de suspendre sa candidature, M. Nibizi a dit que les organes du parti vont s’y pencher et communiqueront le comportement à adopter au moment opportun.

L’objectif du parti est de renforcer le régime politique parlementaire

Au sujet du poste du premier ministre prévu par la Constitution en vigueur, M. Nibizi a fait savoir que son parti considère l’instauration de ce poste comme une occasion de renforcer la bonne gouvernance basée sur la gestion transparente de la chose publique et l’efficacité de l’action gouvernementale. Il a ajouté que ce poste est facilement contrôlé par les représentants du peuple et que sa formation politique s’engage dans la promotion du régime politique parlementaire.  Il a dit que son parti reste convaincu que les élections de 2020 constituent une opportunité pour faire un pas de plus dans la révolution profonde de la vie sociopolitique du pays. «Il ne suffit pas de changer la classe dirigeante pour aboutir à une véritable révolution dans les domaines politique et socioéconomique , mais, c’est plutôt la proposition de réformes profondes et multidisciplinaires qui nous amène à l’épanouissement intégral du peuple burundais.», a-t-il laissé entendre.


Fiacre Nimbona

Ouvrir