Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ASSOCIATION KOMEZUBUMWE> Les travaux humanitaires de reconstruction des maASSOCIATION KOMEZUBUMWE> Les travaux humanitaires de reconstruction des maisons détruites par les pluiesisons détruites par les pluies

L’Association Komezubumwe de Kamenge(A.KO.K) a organisé, le mercredi 4 mars 2020, des travaux de reconstruction d’une maison appartenant à une vieille veuve de la zone Kamenge, quartier Mirango I. Selon le représentant de cette association, Innocent Nahimana, une série de maisons détruites par les pluies diluviennes ont été identifiées et leur association a pris le devant pour appuyer les personnes touchées par ces catastrophes naturelles en leur reconstruisant les maisons partiellement détruites en parties. Trois maisons de veuves sont déjà reconstruites et d’autres sont en cours de reconstruction.maison


L’A.KO.K est une association sans but lucratif de la zone Kamenge qui a pris le devant pour appuyer les personnes touchées par les catastrophes naturelles comme les pluies diluviennes qui ont causé des dégâts matériels et humains dans certaines zones de la municipalité  de Bujumbura. Selon M. Nahimana, trois maisons de veuves, dont deux appartenant à de vieilles veuves, sont déjà reconstruites en zone Kamenge. A côté de cela, les briques de quatre maisons ont été déjà fabriquées et quatorze maisons sont déjà identifiées, et les membres de cette association ont informé leurs propriétaires qu’ils vont les aider à les réhabiliter. M. Nahimana a fait savoir que cette association a décidé de faire ces travaux humanitaires de reconstruction des maisons qui ont été partiellement détruites  d’abord dans la zone Kamenge, ajoutant qu’ils vont se poursuivre dans d’autres zones de la commune urbaine de Ntahangwa. Les travaux humanitaires qui sont en train d’être effectués par l’A.ko.k ont été organisés après le constat que la plupart des membres et amis des membres de cette association ont été touchés par les pluies diluviennes. Pour commencer, elle a choisi d’appuyer d’abord les vulnérables dont les maisons ont été partiellement détruites, en fabriquant des briques adobes pour eux et en les aidant à remettre en état les parties détruites. « Cela pour qu’ils puissent retourner dans leurs maisons et chercher d’autres appuis en étant sous un toit décent. », a précisé M. Nahimana. Il a indiqué que cette association fait également d’autres travaux de développement et de lutte contre la pauvreté.

Le manque du matériel handicape le bon déroulement de leurs travaux

M. Nahimana a informé que cette association est constituée à 85% de femmes et jeunes filles, dont la plupart sont des veuves et orphelines. Ces dernières fabriquent elles-mêmes des briques et prennent le devant dans les travaux de reconstruction des maisons détruites. Il a ajouté que ces activités humanitaires en cours sont de nature humaine et l’A.ko.k compte les mener dans d’autres localités du pays. Le président de cette association a fait savoir qu’ils ont un problème lié à la faiblesse des moyens et au manque de matériel, ce dernier étant emprunté dans les ménages qui, parfois, n’en ont pas eux-mêmes. « Si nous avions du matériel suffisant, nous pourrions nous répartir dans trois ou quatre groupes, pour que beaucoup d’activités se réalisent au  même moment. Nous sommes plus de cent membres » a-t-il ajouté.Les propriétaires des maisons réhabilitées remercient vivement cette association pour son soutien et demandent au gouvernement ou à toute  autre institution tant publique que privée de leur venir en aide en ces moments difficiles du fait que tous leurs biens ont été abîmés par ces catastrophes. L’association Komezubumwe de Kamenge s’engage à continuer ces travaux d’assistance aux sinistrés des pluies de ces derniers temps et reste ouvert à la collaboration avec tout autre partenaire tant public que privé, pour mener à bon port ses travaux.


Julien Nzambimana

Ouvrir