Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ELECTION 2020> Conférence de presse animée par Dieudonné Nahimana

Le candidat président indépendant, Dieudonné Nahimana, a procédé le mercredi 4 mars 2020, au dépôt de sa candidature pour l’élection  présidentielle de mai 2020,  à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).  Après le dépôt de sa candidature, Dieudonné Nahimana a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a interpellé tous les Burundais et les jeunes en particulier à  rester toujours unis malgré la divergence dans les opinions.election


Concernant les différents projets de société qui feront l’objet de sa campagne, M. Nahimana a  fait savoir que l’objet de l’activité était de présenter sa candidature en tant que candidat indépendant à la prochaine élection présidentielle.  M. Nahimana a indiqué que comme le calendrier électoral le précise, il y’a une période qui est destinée à la campagne électorale. « Le jour où le moment sera venu, nous aurons  la liberté de présenter nos projets de société à la population burundaise en général, et aux jeunes burundais en particulier », a précisé M. Nahimana. Néanmoins, ce dernier a indiqué que sa principale vision est d’avoir un pays où tous les Burundais sont vraiment prospères dans leur communauté et dans tout ce dont ils ont besoin pour une bonne vie qui leur permet de bien se développer.« Depuis longtemps, les Burundais ont été divisés sur base de différentes raisons. Donc, nous voulons que le Burundi soit une communauté paisible où chacun se sent comme membre de cette communauté, et a le minimum de ce qu’il faut pour vivre », a-t-il ajouté. Au moment où le Burundi va bientôt entrer dans la période électorale, le message principal que Dieudonné Nahimana a lancé à l’endroit de la population burundaise et aux jeunes en particulier pendant et après les élections  est de rester toujours unis malgré la divergence dans leurs  opinions.

« Le moment des élections, un moment de se réjouir, d’apprendre et d’exiger » 

Particulièrement à la jeunesse burundaise, M. Nahimana a demandé d’utiliser convenablement  cette période électorale en vue d’en profiter. Rappelant que les jeunes ont le pouvoir d’élire, il leur a demandé d’élire les personnes qui ont des projets répondant principalement aux préoccupations des jeunes. « Le moment des élections est un moment de se réjouir, d’apprendre et d’exiger  aux futurs dirigeants de notre pays de se  préoccuper des grandes questions qui angoissent la jeunesse burundaise actuellement », a signalé M. Nahimana. Pour cela, il a affirmé que depuis les années 1993 jusqu’aujourd’hui,  le peuple  a déjà appris des leçons qui peuvent l’aider à ne pas tomber dans les mêmes erreurs.

  « Le respect du verdict des urnes, un devoir pour tous »

A la question de savoir comment il se comporterait s’il ne remportait pas l’élection, M. Nahimana a souligné qu’on entre dans les élections parce qu’on veut et on est prêt à les gagner.  « Mais, si on ne gagne pas les élections, il faut respecter les autres qui ont gagné,  les soutenir aussi puisque ce que vous aviez comme idées peut  contribuer dans ce qu’ils vont réaliser aussitôt qu’ils prennent les responsabilités de gérer le pays », a mentionné M. Nahimana.  On est là pour contribuer tous au développement du pays et du peuple burundais. Il a terminé en promettant qu’il ne sera jamais aux côtés de ceux qui veulent créer des troubles dans le pays après les élections.


Avit Ndayiragije

Ouvrir