Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

BOUCHERIES ET ALIMENTATIONS > Utilisation des emballages biodégradables

Certaines boucheries et alimentations n’ont pas encore appliqué la mesure interdisant l’utilisation des emballages non biodégradables réputés nuisibles à l’environnement. La raison avancée est que les emballages biodégradables ne sont pas en quantité suffisante sur le marché et sont encore chers. 

emballage
La rédaction du journal « Le Renouveau » a effectué  le lundi 2 mars 2020, une visite au centre ville de Bujumbura pour se rendre compte de l’état des lieux de l’utilisation des emballages biodégradables dans les boucheries et alimentations. Le constat est que les emballages non biodégradables sont encore sur le marché. Une responsable d’une alimentation  a avoué  à la rédaction du journal qu’elle est au  courant de la mesure interdisant l’utilisation des emballages non biodégradables sur le territoire national mais elle a précisé que les emballages qu’on devrait leur substituer ne sont pas en quantité suffisante sur le marché. Elle a ajouté qu’il y en a même qui ne connaissent pas les magasins où on peut trouver  ces emballage     « C’est pourquoi nous utilisons encore les emballages non biodégradables qui sont moins chers et encore  disponibles dans les magasins d’approvisionnement», a-t-elle dit.  Elle a ajouté que  quand on va s’approvisionner, on leur donne des factures pour les marchandises achetées mais pour les emballages non biodégradables, les grossistes ont peur de donner des factures et cela pour cacher l’origine. Tout cela montre que ces vendeurs sont au courant de la fin du délai accordé pour l’utilisation et la commercialisation  des emballages non biodégradables. Notre interlocutrice a profité de l’occasion pour soulever quelques inquiétudes en rapport avec les emballages  non biodégradables. Pour elle, il y a par exemple des produits importés  qui sont couverts dans des sachets ou des emballages en plastique, cela va poser des problèmes. Mais, a-t-elle a ajouté; quand il s’agit d’emballer les marchandises, cela ne va poser aucun problème puisque les gens vont petit à petit changer de mentalité. Un autre constat est que dans certaines  boucheries, l’utilisation des emballages biodégradables est respectée tandis que  dans d’autres, on utilise  encore les emballages en plastique. La raison avancée est  que ces emballages biodégradables ne sont pas en quantité suffisante sur le marché et sont encore chers. Tous ceux qui se sont exprimés demandent aux fabricants de ces emballages biodégradablees, de les produire en quantité suffisante.


Emelyne Iradukunda

Ouvrir