Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

DEVELOPPEMENT> Education des ODD aux jeunes

La mobilisation des jeunes sur les Objectifs de développement durable s’avère indispensable dans le but de donner la priorité au développent durable dans leur style de vie et leur carrière. Tels sont les propos du fondateur de l’association Ishaka 2250, Audry Rusangwa, dans un entretien qu’il a accordé à la rédaction du quotidien « Le Renouveau », le lundi 2 mars 2020.

Des séances d’éducation des Objectifs dejeunes développement durable (ODD) sont actuellement organisées à l’endroit des enfants et adolescents de moins de 25 ans.Dans la municipalité de Bujumbura, ces séances sont déjà effectuées dans certaines écoles, à savoir le lycée du lac Tanganyika, le lycée SOS et le lycée du Saint Esprit ainsi que dans l’orphelinat de Buterere. L’association Ishaka 2250, responsable de cette initiative, prévoit poursuivre ces activités dans d’autres écoles et orphelinats de Bujumbura et de l’intérieur du pays.A l’occasion de la Journée internationale de la femme qui sera célébrée le 8 mars 2020, les mêmes activités sont prévues au Centre d’informations des Nations-unies à Bujumbura. Elles seront composées de jeux et de l’éducation des ODD ; de présentations ; de chants et de questions-réponses tournant autour des ODD. Le but de ces activités est de montrer aux jeunes l’égalité de genre étant donné qu’ils peuvent être le point focal de mobilisation sur l’égalité. L’éducation pour le développement durable est indispensable, selon Audry Rusangwa. Pour lui, elle permet à chacun d’acquérir les connaissances, les compétences et les valeurs pour façonner un avenir durable. « L’éducation des ODD est aussi un puissant outil de changement et de générateur d’action communautaire. Elle sert à mobiliser les jeunes pour donner la priorité au développement durable dans leur style de vie et leur carrière », mentionne-t-il.  M. Rusangwa poursuit en indiquant que les écoles devraient se procurer de l’éducation des ODD. Selon lui, les écoles jouent un rôle essentiel dans la sensibilisation des jeunes aux ODD. Ainsi, souligne-t-il, les écoles ont le pouvoir de changer les attitudes des jeunes pour qu’ils se soucient davantage du développement durable. M. Rusangwa fait remarquer que le choix des jeunes de moins de 25 ans dans l’éducation des ODD est que ces derniers représentent 2/3 de la population mondiale.   La responsabilité de tout un chacun est importante pour accomplir la réussite de l’Agenda 2030 en commençant par l’enfance pour conscientiser la « Génération ODD » au Burundi. Il est d’une urgence capitale pour contribuer à renforcer  le futur durable », conclut l’initiateur de l’association Ishaka 2250.

Eric Mbazumutima

Ouvrir