Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CVR> Bilan de la phase II d’exhumation des restes humains de la crise de 1972 sur le site de la Ruvubu

Dans une conférence de presse animée le mardi 3 mars 2020, le président de la Commission vérité et réconciliation(CVR), Pierre Claver Ndayicariye, a faitClaver savoir que le bilan total de la phase II d’exhumation des restes humains des victimes de 1972 excavées, tirées dans les huit fosses communes sur le site de la Ruvubu, est de  sept mille trois cent quarante huit. Il a signalé que d’autres fosses communes ont été identifiées, vérifiées et confirmées.


M. Ndayicariye a indiqué que les travaux de la deuxième phase ont été conçus pour consolider les acquis de la première phase qui ont atteint six mille trente deux restes humains dans les six fosses communes sur les dix-huit renseignées par la population. Le président de la CVR a fait savoir qu’en plus de ce cumul total des victimes exhumées, existent encore des restes humains totalement broyés, ou des victimes qui ont été jetées dans la Ruvubu que la CVR n’arrivera jamais à récupérer. Au cours de la deuxième phase qui a commencé le 16 février 2020, a fait savoir  M.Ndayicariye qu’il y a eu non seulement la poursuite des activités d’exhumation des autres restes humains mais aussi celles du traitement de ces derniers, leur conservation ainsi que l’organisation des enquêtes approfondies sur les fosses communes de la Ruvubu. Cependant, le président de la CVR a notifié qu’il a été extrêmement difficile d’exhumer les dix fosses communes dont certaines ont été couvertes par une montagne lors de la construction de la route nationale numéro 12(Gitega-Karusi); d’autres se trouvant dans des endroits marécageux. 


D’autres fosses communes trouvées, d’autres encore en cours d’investigation

Au cours de la phase II, la commission a étendu ses recherches au-delà de la Ruvubu, précisément dans les communes Giheta et Gitega. Le président de la CVR a dit que, grâce aux renseignements communautaires, quatre fosses communes et deux autres qui datent toutes des tueries de 1972, ont été identifiées, vérifiées et confirmées respectivement à Mashitsi et à Muremera en commune Giheta de la province de Gitega. M. Ndayicariye a fait savoir que dans la commune Giheta, à Mutobo, non loin du sanctuaire des tambours de Gishora, des restes humains trouvés sur une profondeur allant de 1.8 à 2m ont été trouvés dans deux autres fosses communes. Il a ajouté que la CVR a aussi obtenu des informations sur la probable tombe où aurait été enseveli l’ex-roi du Burundi, Charles Ndizeye, intronisé sous le nom dynastique de Ntare V, assassiné dans la nuit du 29 avril 1972.  Il a signalé que de probables fosses communes seraient aussi disponibles dans le camp Commando de Gitega.

 La prochaine excavation des fosses communes sur Mashitsi

M. Ndayicariye a dit qu’il se réjouit du témoignage des habitants de la localité dont certains sont des témoins oculaires sur la tragédie de 1972. Il a signalé que depuis la phase I et tout au long de la phase II de l’opération qui se fait au grand jour à la Ruvubu, la CVR n’a cessé de recevoir à cet endroit des visites des personnalités et d’autres citoyens désireux de connaître la vérité sur les fosses communes de cette localité. Il a signalé  que le travail de la CVR est celui de toute l’humanité étant donné qu’elle traite une matière relative aux droits humains. M. Ndayicariye a rappelé que depuis le 21 janvier 2020,  la CVR a procédé à l’excavation des fosses communes de 1972 le long de la rivière Ruvubu en commune Shombo de la province de Karusi. Il a profité de l’occasion pour inviter à la prochaine étape, jeudi le 5 mars 2020, au travail qui se fera pour les fosses communes de Mashitsi en commune Giheta.


Fiacre Nimbona

Ouvrir