Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COALIATION KIRA BURUNDI> Présedentielles de mai 2020

La coalition Kira Burundi a animé une conférence de presse, le lundi 2 mars  2020, pour présenter son candidat aux présidentielles de mai 2020. L’ancien président, Domitien Ndayizeye, qui remplit les critères fixés par cette coalition, a été choisi pour la représenter.

Domitien
Dans son discours, le président de la coalition Kira Burundi, Aloys Baricako, a indiqué que ladite conférence de presse était une occasion pour emboîter le pas aux autres formations politiques pour présenter le candidat à l’élection présidentielle de mai 2020 afin de consolider la démocratie au Burundi, en dotant le pays de ses institutions par la voie des urnes.M. Baricako a passé en revue  les principes et critères fixés par la coalition Kira Burundi que le candidat doit remplir, dont la capacité de rassembler la nation burundaise autour des valeurs, de changements,  de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance. Après délibération compte tenu de ces critères, a fait savoir M. Baricako, l’ancien président Domitien Ndayizeye a été choisi comme candidat qui va représenter la coalition Kira Burundi  aux présidentielles de mai 2020.


Préparer de manière technique le développement du Burundi

Le candidat aux présidentielles de la coalition Kira Burundi, Domitien Ndayizeye, a remercié les membres des partis politiques unis au sein de la coalition Kira Burundi pour avoir mis en avant sa candidature afin qu’il les représente a cette élection.  Il a fait savoir qu’il va mettre en avant la préparation de manière technique du développement du Burundi. M. Ndayizeye a cité la lutte contre le chômage ; l’amélioration de l’agriculture pour non seulement une meilleure production, mais également une transformation ; relever l’économie du pays compte tenu de l’état général de son sous-développement. M. Ndayizeye a dit que cela laisse à dire qu’il y a beaucoup de travaux à faire  dans ce pays. A cet effet, il y a beaucoup d’intellectuels en chômage qu’il faut organiser.       «Je suis de ceux qui sont convaincus que dès lors que nous organisons ce  Burundi avec amour et compétence, en mettant à profit les compétences de chaque Burundais, le pays ne tardera pas à se développer à la grande surprise des pays de la sous-région et de la communauté internationale », a-t-il précisé. Pour M. Ndayizeye, le Burundi ne doit pas être seul dans son travail, mais il aura besoin de la coopération avec la communauté internationale, des forces vives de la nation et de quiétude car les Burundais veulent se mettre ensemble,  se garantir la paix les uns les autres afin de se réconcilier, se mettre à l’œuvre pour le développement d’eux-mêmes et de leur nation.   Il convient de signaler que la coalition Kira Burundi englobe les partis politiques Ranac, Pajude, Fedes ainsi que des groupes et personnes qui ont marqué la société burundaise.

Ezéchiel Misigaro

Ouvrir