Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial>

Le Président  de la République Pierre Nkurunziza  a animé,  vendredi dernier,  au chef-lieu de la province de Ngozi, une 4e  séance de  moralisation de la société burundaise à l’intention  des responsables des médias et des journalistes qui, la  veille, avaient participé à un atelier médias organisé par le ministère de la Communication et des médias. L’atelier médias auquel avaient  également  pris part certains porte-parole des différentes institutions de l’Etat burundais,  était essentiellement destiné à rappeler les responsabilités et les principales missions des médias en période électorale, pouvant  se résumer ainsi : professionnalisme, objectivité, respect de la loi et des règles d’éthique et de déontologie. L’atelier en question visait également  à préparer les responsables des médias et des journalistes à la séance de moralisation de la société  burundaise d’une grande utilité, tout particulièrement en ce moment où le peuple  burundais en général et les médias en particulier, s’emploient  activement au bon déroulement des prochaines élections  démocratiques  pluralistes dont le succès sera celui de toute la  population burundaise.Le Président  de la République Pierre Nkurunziza  a animé,  vendredi dernier,  au chef-lieu de la province de Ngozi, une 4e  séance de  moralisation de la société burundaise à l’intention  des responsables des médias et des journalistes qui, la  veille, avaient participé à un atelier médias organisé par le ministère de la Communication et des médias. L’atelier médias auquel avaient  également  pris part certains porte-parole des différentes institutions de l’Etat burundais,  était essentiellement destiné à rappeler les responsabilités et les principales missions des médias en période électorale, pouvant  se résumer ainsi : professionnalisme, objectivité, respect de la loi et des règles d’éthique et de déontologie. L’atelier en question visait également  à préparer les responsables des médias et des journalistes à la séance de moralisation de la société  burundaise d’une grande utilité, tout particulièrement en ce moment où le peuple  burundais en général et les médias en particulier, s’emploient  activement au bon déroulement des prochaines élections  démocratiques  pluralistes dont le succès sera celui de toute la  population burundaise.Revenons  sur la 4e séance de moralisation de la société burundaise animée, vendredi dernier, au chef-lieu de la province de Ngozi, par le Président de la République Pierre Nkurunziza qui s’est dit satisfait du pas déjà franchi par les responsables des médias et les journalistes, dans leurs activités quotidiennes, grâce aux séances de moralisation régulièrement animées par lui-même, et dont les enseignements sont, indubitablement, d’un grand apport dans l’édification de la société  burundaise. S’adressant  aux participants très attentifs à ses riches et sages conseils, le chef de l’Etat leur a clairement indiqué que ce qu’ils sont,  ils le doivent  à Dieu et aux parents, le premier parent étant le Burundi, un précieux cadeau de Dieu qu’il faut jalousement garder, en le protégeant notamment contre les desseins malsains néo-coloniaux, en l’aimant et en le servant loyalement. C’est dans ce contexte bien précis que doivent s’inscrire les activités  quotidiennes des responsables des médias et des journalistes appelés à aimer et à faire aimer le Burundi, en prenant pour modèles nos vaillants ancêtres dont le roi Ntare Rushatsi qui, à partir de rien, ont construit le Burundi. Aux responsables des médias et des journalistes, le Président de la République Pierre Nkurunziza a demandé l’expression d’un message patriotique permanent pour que, de générations en générations, notre pays soit bien aimé et bien servi.La patrie, rien que la patrie. Tel est le mot d’ordre qui, dans  son contenu et dans sa portée, doit marquer l’action médiatique qui ne fera que se renforcer grâce aux enseignements issus des séances de moralisation de la société burundaise dont le Président de la République Pierre Nkurunziza est le principal  initiateur. Il est heureux que le Chef de l’Etat ait permis l’organisation et l’animation, par lui-même, des séances de moralisation de la société burundaise, au cours desquelles il exhorte de tout  cœur tous les citoyens burundais à tourner définitivement  les pages sombres de notre passé colonial, et pour que la mémoire des grands témoins qui ont donné leur vie pour la patrie soit gardée et fidèlement rappelée, les médias, quant à eux, demeurant des instruments de communication au service de la paix, de l’amour de la patrie, de la cohésion sociale et du développement. Nul doute que dans l’effort considérable aujourd’hui déployé par les  responsables des médias et les journalistes, de par leur expérience probante et fructueuse, contribueront efficacement à faire grandir la communion de la famille burundaise.

LOUIS KAMWENUBUSA

Ouvrir