Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

La ligne s’étend sur 14 km de moyenne tension et 8,5 km de basse tension

Le ministre de l’Hydraulique, de l’énergie et des Mines Côme Manirakiza a procédé, le lundi  10 février 2020, à l’inauguration de l’électrification des centres  Mageyo, Kinama et Mubimbi de la province de Bujumbura. Cette ligne s’étend sur 14 km de moyenne tension et 8,5 km de basse tension, et le coût  s’élève à 1 350 000 000 FBu octroyés par la Regideso. Les bénéficiaires  sont appelés à garder et à utiliser convenablement ce don.MINI ENERGI

Etaient présents à ces  cérémonies  le gouverneur de la province de Bujumbura, le directeur général de la Regideso, et les autres cadres des différents secteurs du  ministère en charge de l’énergie.  A chaque centre, le ministre Manirakiza  a commencé par la coupure du  ruban symbolique avant de visiter  les infrastructures environnantes éclairées.

Les cérémonies se sont poursuivies au chef-lieu de la  commune Mubimbi où  différents discours ont été prononcés. M. Manirakiza a indiqué, dans son discours,  que  le projet exécuté s’inscrit dans le cadre de projets de l’Etat qui vont guider le pays pendant 10 ans,  où il est précisé que  l’Etat fournira tous ses efforts pour que l’électricité arrive partout où il est possible dans le pays. «  C’est le président de la République  qui a ouvert officiellement le projet. Nous, en tant que ministère en charge de ce secteur, n’avons fait qu’exécuter le projet, d’où  dans peu de temps, l’électricité vous est parvenue. Remerciez alors le président Nkururunziza qui promet et qui  accomplit », a-t-il dit. M. Manirakiza a aussi rappelé que le coût de ces travaux s’élève à 1 350 000 000 FBu. « Tenant  compte de la cherté de l’électricité et que les lignes électriques ne peuvent pas arriver  partout dans le pays, nous avons pensé à un autre projet de multiplier l’énergie solaire pour que même-là où les lignes électriques n’arrivent  pas, la population  ait accès à l’énergie »,  a indiqué le ministre Manirakiza.


Les bénéficiaires sont appelés à bien utiliser l’électricité

Le ministre en charge de l’hydraulique Côme Manirakiza  a rappelé que les natifs de la province de Bujumbura ont pris le devant en sollicitant l’électricité à ces centres, et a invité les habitants de ladite province à bien garder ce don.  Il a ainsi demandé aux habitants situés sur le passage de cette ligne électrique de ne jamais construire en-dessous de ces fils électriques et de veiller à ce que les arbres ne poussent jusqu’à atteindre ces fils.  Pour les bénéficiaires, ils sont invités à veiller à leurs installations pour éviter les incidents. M. Manirakiza  les a appelés à utiliser convenablement  l’électricité reçue. « Eviter les extensions illégales, par contre, acheter vos compteurs pour aider la Regideso à recouvrir les moyens utilisés et continuer à fonctionner convenablement», a-t-il conseillé.  Il a aussi demandé à la Regideso d’amener l’électricité le plutôt possible  à la famille de feu président  Cyprien Ntaryamira. Le gouverneur de la province de Bujumbura, Nadine Gacuti  a aussi invité les habitants de la commune Mubimbi à  bien utiliser l’électricité. « On  se demandait toujours quand viendra cette occasion, mais cette fois-ci, la promesse est accomplie », a-t-elle dit. Elle  les a appelés à  bien utiliser l’électricité reçue pour le développement du pays en payant convenablement les factures de la Regideso pour son bon fonctionnement.  Mme Gacuti a aussi conseillé les habitants de la commune Mubimbi à éviter l’extension illégale  mais plutôt, de suivre la voie normale offerte par les services de la Regideso.  Leonidas Ntirandekura, administrateur de  la commune Mutimbuzi a aussi prodigué les mêmes conseils.


Les habitants de ces centres se réjouissentde l’arrivée de l’électricité 

Au centre Mubimbi,  M. Manirakiza  a visité la maison de Denise Ndayiragije qui a été parmis les premiers à avoir acheté son compteur juste après  l’arrivée de l’électricité à ce centre. Celle-ci a indiqué qu’elle se réjouit de l’arrivée de l’électricité au centre Mubimbi parce qu’elle l’attendait impatiemment. « Depuis que le président de la République est venu  en octobre dernier pour lancer officiellement les travaux de l’électrification de ces centres, j’ai eu de l’espoir et j’ai commencé à me préparer en mettant de côté l’argent pour m’acheter un compteur, et j’ai ensuite acheté le nécessaire pour l’installation.», a poursuivi  Mme Ndayiragije.   Elle a précisé qu’elle est  maintenant aisée dans son travail  de restaurant  alors qu’auparavant, il lui était difficile d’éclairer son lieu de travail  à l’aide d’une bougie ou d’une torche.  Mme Ndayiragije tranquillise aussi ses voisins qui n’ont pas encore  acheté  leurs compteurs,  qu’ils vont y arriver  petit à petit. « Il suffit tout simplement  d’avoir un compteur et on y va doucement avec l’achat du matériel nécessaire pour l’installation », a-t-elle expliqué.  Elle a témoigné  qu’après l’achat du compteur, elle a  procédé à l’installation  deux semaines après. Il est à signaler que le ministre Côme Manirakiza  a promis que des études vont continuer  dans le cadre de l’électrification des centres Matyazo et Bugarure de la même commune.


Eric sabumukama

Ouvrir