Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE EN CHARGE DE L’ENVIRONNEMENT> Point de presse du directeur général de l’agriculture

M. Mbarushimana dément toute information faisant état d’invasion des criquets au Burundi

000azertyLe directeur général de l’Agriculture au ministère de l’Environnement, de l’agriculture et de l’élevage, Jean Claude Mbarushimana, a animé le lundi 10 février 2020, un point de presse. C’était pour démentir toutes les informations qui circulent sur pas mal de réseaux sociaux, montrant des criquets ravageurs de cultures apparus au Burundi, spécialement sur la colline Gakungwe en commune Kabezi, en  province de Bujumbura.


Dans son mot liminaire, M. Mbarushimana, a d’abord informé que  depuis un certains temps, beaucoup d’informations faisant état d’invasion des criquets dans certains endroits du pays plus précisément à Kabezi, circulent sur pas mal de réseaux sociaux. M. Mbarushimana a indiqué que suite à ces informations, le ministère ayant l’agriculture dans ses attributions a vite dépêché une équipe composée de tous les services techniques œuvrant dans le domaine de l’agriculture en collaboration avec l’administration de cette localité afin de vérifier sur terrain la véracité de cette information.Arrivés sur terrain à Gakungwe, M. Mbarushimana a ajouté que les techniciens ont pu constater que des criquets qui vivent sur les arbres forestiers, ne sont pas néfastes à aucune espèce végétale,  surtout les cultures. « Le type de criquets trouvés sur les lieux du nom scientifique « Zonocerus variegatus », sont une espèce puant de couleur jaune, mélangée de vert, de rouge et de noir », a expliqué M. Mbarushimana.

Comme il est interdit à la population de manger ces criquets, il a dit que cette équipe des techniciens  a profité de cette occasion pour sensibiliser la population de cette localité de ramasser ces criquets afin  soit de les jeter dans un trou soit de les brûler.Le directeur général tranquiliseTenant compte de toutes les informations fournies par cette équipe des techniciens qui étaient sur les lieux, M. Mbarushimana a signalé que le ministre en charge de l’environnement  profite de cette occasion pour démentir toutes les informations qui ont été partagées sur les différents réseaux sociaux. « Les criquets trouvés à Kabezi sont habituels dans la plaine de l’Imbo, et n’ont aucun lien avec les criquets pèlerins qui ravagent des cultures  actuellement dans certains pays de la région comme le Kenya, le Soudan du sud, etc », a assuré M. Mbarushimana. Ce dernier a également tranquillisé la population burundaise en général et les agriculteurs burundais en particulier en les invitant à ne pas se fier à  ce genre de message qui ne vise qu’à distraire les agriculteurs. «De notre coté, nous continuons à encadrer les producteurs burundais en leur fournissant des informations nécessaires dans le but d’accroître la production agricole», a-t-il dit. Enfin, le  directeur général de l’Agriculture a rappelé que le ministère ayant l’agriculture et l’élevage dans ses attributions profite de cette occasion pour informer tous les agriculteurs burundais que la date de paiement du solde pour l’engrais est fixée au mercredi 12 février 2020, et demander aux  institutions de microfinance, aux directeurs des bureaux  provinciaux de l’Environnement, de l’agriculture et de l’élevage de bien suivre les opérations de distribution d’engrais afin que cette saison culturale  en cours soit bien organisée.

Avit Ndayiragije

Ouvrir