Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Présidence de la République > Réunion d’évaluation des réalisations de la province de Ngozi au cours de l’année 2019

Les activités réalisées sont estimées à vingt-six milliards de francs burundais

00a1bbb1Le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza,  en même temps natif de la province de Ngozi a participé le samedi 11 janvier 2020, à une réunion d’évaluation des réalisations de ladite province au cours de l’année de 2019. Elle a été organisée par le gouverneur Albert Nduwimana à l’intention des natifs de cette province. Parmi les conseils prodigués par le chef de l’Etat aux natifs de cette province et à tout le peuple burundais, figure celui de continuer à développer les coopératives.  


A la sortie de cette réunion, le porte- parole adjoint du chef de l’Etat, Alain Diomède Nzeyimana, a indiqué qu’il s’agissait d’une réunion ordinaire qui est organisée chaque année. Elle a commencé par un film documentaire qui montre les réalisations de chaque commune de ladite province. « Les administrateurs ont présenté tour à tour les activités qu’ils ont réalisées, dans les secteurs d’agri-élevage, d’infrastructures, de coopératives, de la protection de l’environnement, etc. Il a été indiqué que les activités réalisées sont estimées à vingt-six milliards de franc burundais dont 30% qui ont été effectuées  par les privés ». 

Ngozi, une ville qui occupe une bonne place

De son côté, le président de la République a profité de cette occasion pour féliciter les natifs de la province de Ngozi car cette dernière occupe une bonne place au niveau du classement  des provinces. Beaucoup de fois elle se classe même la première. Il a indiqué que « la ville de Ngozi est bien organisée ; c’est une ville qui, après la capitale économique Bujumbura, vient en deuxième position. Elle est même beaucoup visitée à travers le tourisme intérieur. C’est aussi une ville qui organise de différentes activités intéressantes ».  Selon M. Nzeyimana, le chef de l’Etat a fait remarquer que la ville de Ngozi a été créée par des étrangers et que par conséquent, il faudrait créer dans l’avenir une autre ville dont tous les Burundais seront fiers, et il a suggéré qu’elle soit à Vyegwa. Parlant de cette localité, a indiqué M. Nzeyimana, le chef de l’Etat a informé qu’il existe deux projets. « L’un sera exécuté par la fondation le Messager, qui s’occupe du sport. Ils ont un projet de construire un stade moderne qui va regrouper beaucoup de disciplines : le basketball, le volleyball, le karaté, etc, ainsi qu’un stade  moderne pour le rallye des voitures. Ils ont déjà obtenu le terrain et ils vont bientôt commencer à construire ». D’après le porte-parole adjoint du chef de l’Etat, un autre projet sera piloté par la fondation Jehova Shalon de la Première dame du Burundi mais qui comporte beaucoup d’autres membres. « Ils veulent promouvoir la vie religieuse, en apprenant par exemple, aux enfants des instruments musicaux ; à organiser des prières auxquelles les participants peuvent provenir d’Afrique, etc ». 

Continuer à développer les coopératives

Comme l’a souligné M. Nzeyimana, le chef de l’Etat a terminé en invitant les natifs de Ngozi et tous les Burundais à être solidaires, à continuer à développer les coopératives d’autant plus que les coopératives Sangwe se trouvent sur toutes les collines du pays et à continuer à soutenir le Plan national de développement 2018-2027. A la fin de la rencontre, le gouverneur de la province de Ngozi, Albert Nduwimana, a, au nom de la population de cette entité territoriale,  offert au chef de l’Etat, onze vaches et plusieurs paniers des produits vivriers récoltés dans cette province en guise de remerciement pour ses réalisations envers le Burundi, en général et la province de Ngozi, en particulier. 

Astère Nduwamungu

Ouvrir