Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Commentaire> Les activités culturelles contribuent à la consolidation des relations entre les peuples

La Conférence générale de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), réunie à Paris, en sa quatorzième session, a reconnu que, malgré l'avancement des techniques qui facilite le développement et la diffusion des connaissances et des idées, l'ignorance du mode de vie et des usages des peuples fait encore obstacle à l'amitié entre les nations, à leur coopération pacifique et au progrès de l'humanité.C’est ainsi qu’elle a décidé que toute culture a une dignité et une valeur qui doivent être respectées et sauvegardées, et que tout peuple a le droit et le devoir de développer sa culture. Tout en reconnaissant que toutes les cultures, dans leur variété féconde, leur diversité et l'influence réciproque qu'elles exercent les unes sur les autres,  font partie du patrimoine commun de l'humanité et que la dignité de l’Homme exige la diffusion de la culture et de l’éducation de tous en vue de la justice, de la liberté et de la paix. Ainsi la diffusion de la culture est un droit et un devoir. 

La conférence susmentionnée exhortait les gouvernements, les autorités, les organisations, les associations et les institutions responsables des activités culturelles à s'inspirer constamment de ses conclusions afin d'atteindre graduellement, par la coopération des nations du monde dans les domaines de l'éducation, de la science et de la culture, les buts de paix et de prospérité définis dans la Charte des Nations unies.  Quelques organisations et associations œuvrant au Burundi sont déjà conscientes de ce souci de diffuser les activités culturelles de différents peuples vivant au pays. Toutefois, ce genre d’activités est encore limité et désiré compte tenu de leur importance dans la consolidation de l’amitié entre les peuples. En effet, les activités culturelles permettent une éducation morale et intellectuelle de la jeunesse dans un esprit d'amitié, de compréhension internationale et de paix. C’est pourquoi la coopération internationale promettait via la conférence déjà mentionnée d’aider les États à prendre conscience de la nécessité d'éveiller les vocations dans les domaines les plus divers et de favoriser la formation professionnelle des nouvelles générations.

Grâce-Divine Gahimbare

Ouvrir