Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE DE LA JEUNESSE> Ouverture de la retraite de deux jours avec les jeunes burundais

Echanger sur les principales préoccupations de jeunes afin de les présenter aux décideurs et politiciens du pays

0000aaazLe ministère de la Jeunesse, des postes  et des technologies de l’information en collaboration avec le Réseau des organisations des jeunes en action pour la paix, la réconciliation et le développement (Reja), a organisé, du 28 au  30 novembre 2019, à Muyinga, une retraite de présentation d’un recueil des préoccupations des jeunes, à l’intention des représentants des associations des jeunes et groupements communautaires, des représentants des jeunes affiliés aux différents partis politiques ainsi que les gouverneurs des  provinces du pays et les cadres des différents ministères intervenants dans le secteur de la jeunesse.

Dans son mot d’accueil, Denise Ndaruhekere, conseillère principale du gouverneur de la province de Muyinga chargée des questions sociales et culturelles, a d’abord remercié le ministère ayant la jeunesse dans ses attributions ainsi que Reja pour avoir organisé cette retraite d’une importance capitale pour la vie  du pays en général et la  jeunesse burundaise en particulier. Mme Ndaruhekere a enfin salué les activités et l’implication de Reja dans le cadre du renforcement de la paix, la sécurité et le développement à travers les séances de sensibilisation organisées à l’intention de jeunes de tout le pays. Quant à Dieudonné Nahimana, représentant légal de Reja, il a fait savoir que le recueil de toutes les préoccupations des jeunes à travers cette retraite de deux jours  aidera les décideurs  du pays, mais aussi les représentants des partis politiques d’être au courant et connaitre les préoccupations des jeunes, afin de mener des actions  visant à résoudre les problèmes qui hantent les jeunes burundais en vue de préparer un avenir meilleur pour eux. « Comme les jeunes sont les moteurs du développement et du renforcement de la paix et la sécurité, au cours de ces deux jours, nous aurons une meilleure occasion d’échanger sur leurs principales préoccupations afin de les présenter aux décideurs et politiciens burundais », a précisé M. Nahimana.

« Des efforts ont été fournis par le gouvernement pour répondre aux besoins des jeunes»

Dans son discours d’ouverture de cette retraite qui s’est tenue après le recueil des préoccupations des jeunes en provenance des différentes communautés de tous les coins du pays, Anatalie Miburo, directrice générale de la Jeunesse au ministère ayant la jeunesse et les TICs dans ses attributions, a d’abord remercié vivement tous ceux qui ont contribué pour l’organisation de cette retraite qui ne vise que soutenir l’Etat burundais dans sa politique de promouvoir les jeunes. Mme  Miburo a indiqué que cette activité s’ajoute à pas mal d’efforts fournis par le gouvernement du Burundi dans le but de répondre aux  multiples préoccupations des jeunes du pays. Mme Miburo a cité l’ouverture  de la Banque des jeunes pour le développement ainsi que la mise en place de l’Agence burundaise pour l’emploi des jeunes (Abef), etc. « Dans cette même perspective, nous interpellons  tous les jeunes burundais à travailler en associations  pour qu’ils puissent accéder aux microcrédits auprès de cette banque qui leur est destinée afin de bien réaliser leurs projets de développement », a insisté Mme Miburo. Elle a terminé son discours tout en promettant que le ministère de tutelle ne ménagera aucun effort pour encourager et soutenir toutes les initiatives qui viendront dans le cadre de promouvoir la jeunesse burundaise, et que toutes les préoccupations recueillies seront prochainement présentées aux différents décideurs et politiciens afin que ces derniers puissent les insérer dans leurs agendas.

Avit Ndayiragije

Ouvrir