Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Promotion de la santé sexuelle et reproductive> Appui des partenaires

Le Burundi a déjà franchi un pas satisfaisant

00000a 700Le gouvernement du Burundi a déjà franchi un pas satisfaisantt dans la promotion de la santé sexuelle et reproductive. Cette évolution est franchie grâce à la collaboration avec les partenaires qui interviennent dans le secteur de la santé.

Dans une interview qu’il a accordée au quotidien Le Renouveau, le représentant du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) au Burundi, Richmond Tiemoko, a fait savoir que le Burundi a franchi un pas satisfaisant dans la promotion de la santé sexuelle et reproductive depuis la Conférence internationale sur la population et le développement qui s’est tenue au Caire en Egypte en 1994. Il a indiqué que UNFPA s’est mis au côté du Burundi pour franchir ce pas. C'est-à-dire, permettre aux couples d’avoir les enfants quand ils veulent et quand ils sont prêts. Aussi, aux jeunes de s’épanouir en ayant accès aux informations nécessaires pour qu’ils aient une santé sexuelle et reproductive responsable. 

Le représentant de UNFPA au Burundi a affirmé que cette collaboration a donné de bons résultats. « Depuis la conférence du Caire, le Burundi a connu une baisse de la mortalité maternelle de près de 40%.  Le Burundi a également fait le recensement de la population et de l’habitat. Cela a permis d’avoir les données démographiques nécessaires de tout le pays. Aujourd’hui, les jeunes ont assez d’information pour bien gérer leur santé sexuelle et reproductive », a-t-il signalé. Néanmoins, il a fait remarquer que la promotion de la santé sexuelle et reproductive n’est pas effective. Jusqu’en 2019, a-t-il expliqué, il est remarqué des besoins non-satisfaits en planification familiale ; car, une femme en union sur trois qui veut planifier ses naissances n’y a pas accès.  De ce fait, M. Tiemoko encourage le Burundi à accélérer ses promesses faites en 1994 pour qu’il n’y ait plus de hasard de grossesse. Il a réaffirmé que UNFPA va continuer à de collaborer avec le gouvernement du Burundi en l’appuyant dans ses programmes qui visent la promotion de la santé sexuelle et reproductive.        

Rose Mpekerimana   

Ouvrir