Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ASSEMBLEE NATIONALE> Audience accordée à l’ambassadeur de France au Burundi

«La coopération entre les deux pays n’a jamais été interrompue»

 

DSC 0459Le président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda a reçu en audience le nouvel ambassadeur de France au Burundi, Stéphane Gruenberg le mercredi 9 octobre 2019 à Bujumbura. Les échanges ont porté sur la coopération entre les deux pays. 

 

A l’issue de cette audience, l’ambassadeur de France au Burundi a indiqué qu’en tant qu’ambassadeur, au début de sa mission, il souhaitait s’entretenir avec le deuxième personnage de l’Etat. « Je l’ai tenu informé du cadre de ma mission, des instructions que j’ai reçues et de la façon dont la France conçoit le développement de ses relations avec le Burundi», a-t-il dit. Il s’est réjoui que la conversation a été élargie par les Vice-présidents de l’Assemblée nationale avec qui il a démarré un dialogue sur les relations entre les deux pays, sur le Burundi et sur ce qu’on peut faire ensemble, a-t-il souligné. 

«Nous nous intéressons également aux tissus économiques»

Concernant les orientations de la coopération entre la France et le Burundi, l’ambassadeur Gruenberg a souligné que la coopération française n’a jamais été interrompue au Burundi en dépit des aléas qui depuis 2015 ont perturbé les relations de coopération entre le Burundi et l’Union européenne. « Cette coopération ne s’est jamais interrompue, elle a peut-être pris des canaux différents et elle est plutôt aujourd’hui à la hausse notamment en matière d’éducation qui est un secteur dans lequel nous allons jouer un rôle important à l’avenir. Aujourd’hui même et demain, il y a une mission de l’Agence française de développement (AFD) qui est présente à Bujumbura. Nous nous intéressons également aux tissues économiques. Les relations politiques sont évidemment essentielles mais nous ne négligeons pas les relations économiques entre les deux pays qui mériteraient d’être renforcées», a-t-il dit.A son tour, le porte-parole de l’Assemblée nationale, Alexis Badian Ndayihimbaze a fait savoir que les échanges ont porté également sur l’utilisation de la langue française au sein de la Communauté est-africaine. Il a ajouté que le président de l’Assemblée nationale a informé l’ambassadeur de France que le Burundi n’apprécie pas la part de son pays dans différentes résolutions prises sur le Burundi.

Grâce-Divine Gahimbare

Ouvrir