Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CROIX-ROUGE> Echanges sur les droits de l’Homme et le traité sur les armes

Les hauts cadres de la Rrépublique du Burundi peuvent aider à sensibiliser

 

cicr1Un atelier d’échange a été organisé par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) le mercredi 11 septembre 2019. De hauts cadres et des parlementaires  de la République  du Burundi étaient invités pour aider à la sensibilisation de la population sur les méfaits de la commercialisation des armes.  

 

Dans un entretien accordé aux journalistes, le chef de délégation CICR au Burundi, Philippe Beauverd dit que les parlementaires des commissions juridiques ainsi que les  hauts cadres de différents ministères dont la sécurité publique et l’intérieur ont été invités pour sensibiliser tout le monde à propos du traité que le Burundi a signé mais qui manque de ratification. Il s’agit de la convention de Kinshasa sur les armes légères et de petit calibre ainsi que le traité sur  le commerce des armes. Cela réglementant la circulation des armes. Il dit que le Burundi est avancé du fait qu’il y a une commission en charge de recenser les armes et les munitions dans tout le pays.  La dernière étape étant donc la ratification de ces traités signés pour que le Burundi soit partie prenante à ces traités. Ces élus du peuple étant ceux qui votent les lois, c’est à eux d’aider à cet acte. Les participants à cet atelier se disent satisfaits de cette activité. En effet, selon le parlementaire Venant Hatungimana, comme la loi passe par les deux chambres du parlement, et que les parlementaires sont proches de la population, le CICR a bien fait d’organiser un tel atelier. Comme le commerce des armes ne fait qu’augmenter les  violences armées, notre interlocuteur indique qu’une sensibilisation s’avère importante pour que la population se défasse des armes illégalement détenues. Soulignons que ledit atelier se tient à Bujumbura et couvrira deux jours, du 11 au 12 septembre 2019, et que des échanges et différentes présentations sont prévus pour les transmettre aux participants.

Blandine Niyongere

Ouvrir