Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE NTAHANGWA>Réunion du président du Sénat avec les élus locaux et les administratifs

Ils sont appelés à fournir beaucoup d’efforts pour contribuerdans le développement du pays

 

DSC 0786Le président du Sénat, Réverien Ndikuriyo a tenu, le mardi 10 septembre 2019, une réunion avec les élus locaux et les administratifs  de la commune Ntahangwa. Les échanges ont porté sur plusieurs secteurs concernant la vie du pays. Ils sont  appelés à fournir beaucoup d’efforts afin de contribuer dans le développement du pays. 

 

Le président du Sénat a indiqué que la sécurité est bonne dans tout le pays mais qu’il faut toujours être vigilant pour sauvegarder davantage la sécurité. Il a souligné que tout citoyen doit aimer le travail en évitant la paresse sur les lieux de travail. Aussi, il a interpellé tout un chacun à éviter de consommer sans rien produire. Car, a-t-il poursuivi, cela arrive souvent surtout pour les fonctionnaires qui passent leur temps sur les réseaux sociaux mais  qui perçoivent leur salaire à la fin du mois. Et il a précisé que chaque fonctionnaire devrait avoir des visions sur son avenir au lieu de passer son temps dans les bistrots pour consommer seulement. Il a cité le cas des fonctionnaires qui vont dans les retraites étant démunis, avec  les dettes sur leurs comptes.  Le président du Sénat a indiqué que la sécurité est bonne dans tout le pays mais qu’il faut toujours être vigilant pour sauvegarder davantage la sécurité. Il a souligné que tout citoyen doit aimer le travail en évitant la paresse sur les lieux de travail. Aussi, il a interpellé tout un chacun à éviter de consommer sans rien produire. Car, a-t-il poursuivi, cela arrive souvent surtout pour les fonctionnaires qui passent leur temps sur les réseaux sociaux mais  qui perçoivent leur salaire à la fin du mois. Et il a précisé que chaque fonctionnaire devrait avoir des visions sur son avenir au lieu de passer son temps dans les bistrots pour consommer seulement. Il a cité le cas des fonctionnaires qui vont dans les retraites étant démunis, avec  les dettes sur leurs comptes.  M. Ndikuriyo a fait savoir que chaque citoyen doit être sensibilisé pour le respect de la loi. Ainsi, il a indiqué qu’il faut à tout prix bannir les constructions anarchiques. Il a donné le cas des citoyens qui font des constructions sur les fils électriques ou sur les tuyaux d’eau de la Régideso. Ceux-ci oublient qu’ils sont en train de menacer la santé publique. 

Le diplôme est le seul patrimoine garanti 

Dans le secteur de l’éducation, M. Ndikuriyo a indiqué que dans tout le pays, chaque  enfant qui a l’âge d’être scolarisé, a le droit de fréquenter l’école, et cela dans tout le pays. Mais ce qui est étonnant, les cas d’abandons scolaires augmentent chaque année. Aussi, des cas de grossesses non désirées en milieu scolaire s’obsèrvent encore. C’est pourquoi il a interpellé les parents à sensibiliser leurs enfants pour l’amour du travail surtout l’école, car le diplôme est le seul patrimoine qui est garanti. Ainsi, M. Ndikuriyo a fait savoir que la procréation en désordre constitue un problème majeur pour le développement. Car, il est difficile pour le gouvernement de planifier les projets de développement si les citoyens continuent ce comportement de se procréer en désordre.Dans le secteur de l’environnement, le président du Sénat a indiqué qu’il est très important de protéger les sources d’eau, étant donné que l’eau est la vie. Il a précisé que chacun doit soutenir le projet « Ewe Burundi urambaye » en plantant des arbres. En ce qui est de l’historique du pays, M. Ndikuriyo a souligné que tout citoyen devrait  s’intéresser au passé du pays. Et cela va lui permettre de connaître l’origine des divisions entre les frères burundais. Pour les vies et  mœurs, le président du Sénat a interpellé tout un chacun à sauvegarder les vies et mœurs du pays car ils sont le fondement du pays.

Fidès Ndereyimana

Ouvrir