Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MUSIQUE > Le premier album de l’artiste Pierre Nkurikiye

Ses chansons prônent l’amour de la patrie et d’autres valeurs sociales

 

IMG 0005Pierre Nkurikiye surtout connu comme le porte-parole de la Police nationale est aussi un artiste chanteur dont le nom d’artiste est «Cinjire». Il vient de lancer son premier album qui porte son nom d’artiste. Les chansons de cet album prônent l’amour de la patrie et d’autres valeurs sociales.    

 

L’artiste Pierre Nkurikiye a lancé son premier album qui porte son nom d’artiste «Cinjire».  Différentes chansons de cet album appellent à l’amour de la patrie qui est démontré à travers le travail. C’est le cas de la chanson qu’il a intitulée «iyo ndahiro» qui signifie.  «Ce serment» en français. «Je servirai mon pays étant encore vigoureux pour laisser un héritage quand je serai un vieillard», c’est la signification de quelques paroles de ce morceau chanté par Pierre Nkurikiye et son groupe. Dans une autre chanson, l’artiste dit que le travail et la prière sont complémentaires,  qu’il faut lier l’acte à la parole et que Dieu ne manquera pas d’exhaucer. 

L’artiste dénonce également quelques anti-valeurs 

L’artiste a sensibilisé la jeunesse à servir le pays en intégrant le corps de sécurité pour sécuriser les biens et les personnes. Deux chansons sont consacrées à ce thème. La chanson titre de l’album porte également sur ce sujet en insistant sur l’entrée des jeunes filles burundaises à l’école de police. Notre chanteur n’a pas manqué de s’inscrire en faux contre les destructeurs du pays dans sa chanson «Gezaho» qui signifie en français, « Arrêtez! » C’est une très belle chanson sous le rythme reggae. L’album a consacré également quelques titres à des anti-valeurs à débarrasser de la société burundaise. Il s’agit notamment de l’ivrognerie et du banditisme, des sujets qu’il aborde avec un grand sens d’humour en parlant respectivement des dix principes du soûlard dans une chanson et en vantant les exploits de la main qui vole «Kaboko» dans une autre, tout en déplorant la fin honteuse de celle-ci.       Cet album a été lancé en province de Gitega le samedi 31 août 2019 lors de la clôture du festival Igihugu et les participants à la cérémonie ont dansé au rythme de quelques chansons tirées de l’album.   

Grâce-Divine Gahimbare

Ouvrir