Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

DEVELOPPEMENT> Rôle de la Coopérative Sangwe de Rubizi

Elle contribue à la lutte contre la pauvreté

 

IMG 075La coopérative Sangwe de Rubizi  est une coopérative de la zone Muyira, en commune Kanyosha alignant trois cent quarante-sept membres. Cette coopérative contribue beaucoup au développement et à la lutte contre la pauvreté. Les membres de cette coopérative précisent qu’elle est née au moment opportun. 

 

Dans un entretien accordé au quotidien d’information « Le Renouveau », le président de la coopérative Sangwe de Rubizi, Evariste Bucumi, a apprécié le pas déjà franchi par cette coopérative. Selon M. Bucumi, trois cent quarante-sept membres ont déjà adhéré dans cette coopérative dans moins d’une année d’existence et elle continue à accueillir de nouveaux adhérents. Il a informé que la population de la colline Rubizi a répondu à l’appel du gouvernement de se regrouper dans des coopératives pour contribuer au développement et à la lutter contre le chômage.La coopérative de Rubizi a déjà réalisé beaucoup de choses même si elle est encore très jeune. Rencontré au lieu de travail en train de construire une étable ensemble avec les autres coopérateurs, M. Bucumi a indiqué qu’ils ont déjà treize chèvres. Selon lui, les membres de cette coopérative pratiquent l’agriculture, l’élevage et le commerce. Parmi les autres réalisations, il a fait savoir qu’ils ont un point de vente de produits alimentaires, du tourteau et des semences sélectionnées. M. Bucumi a ajouté que, aidés par des techniciens agronomes, ils pratiquent aussi l’agriculture moderne et enseignent à leurs membres les bonnes pratiques de l’agriculture. Selon Yvette Ndayishimiye et Aline Nibizi, membres de cette coopérative, cette dernière est née au moment opportun à voir son importance dans la lutte contre la pauvreté. Elles ont précisé qu’en cas de problème, elle leur donne une assistance et des prêts  qu’ils remboursent sans intérêt. « Au départ, il y avait des hommes qui empêchaient leurs femmes de participer aux travaux de cette coopérative, mais, suite aux profits tirés de cette dernière, ils ont fini par leur autoriser à y adhérer. Eux aussi sont en train de nous emboîter le pas, à présent. », ont-t-elles précisé.Le président de la coopérative Sangwe de Rubizi a signalé qu’ils ont un problème lié au manque de semences sélectionnées et de route cette localité reliant aux autres collines de la zone Muyira. Il a précisé qu’ils ont essayé à maintes reprises de tracer eux-mêmes une route sans succès. Cela handicape les travaux de cette coopérative du fait qu’ils transporter leurs marchandises à pied, ce qui rend difficile la réalisation de la totalité de leurs projets. Il demande au gouvernement de leur venir en aide afin que leur colline soit aussi accessible facilement.

Julien  Nzambimana (Stagiaire)

Ouvrir