Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial> Echéance électorale de 2020 : La population attend beaucoup des médias

Jamais, dans l’histoire du Burundi indépendant, un gouvernement n’avait été aussi proche des médias que celui émanant des Institutions actuelles démocratiquement élues. Effectuée, étape par étape, dans les médias burundais tant publics que privés, la tournée médiatique du Premier vice-président de la République Gaston Sindimwo le prouve à suffisance. Porteur d’un message gouvernemental de soutien et d’encouragement aux médias burundais, le Premier vice-président de la République a trouvé ces derniers sur leurs différents lieux de travail pour se mettre à leur écoute, avant de les assurer de tout le soutien et de tout l’encouragement du gouvernement burundais en les invitant à demeurer des forces réfléchies et sages pour faire le contrepoids à tout ce qui est de nature à faire marcher notre pays à reculons. Le peuple burundais se préparant sereinement aux élections de 2020, les médias burundais sont invités à travailler de telle manière que cette sérénité demeure intacte, en servant une communication authentique au service de la paix, de la cohésion sociale, de la démocratie et du développement, en laissant des espaces à l’intervention libre et exclusive des citoyens, désireux d’assumer leur responsabilité dans la participation aux choix politiques fondamentaux qui engagent leur avenir, la consolidation de la paix et de la sécurité telle qu’elle se manifeste aujourd’hui en étant un préalable.Jamais, dans l’histoire du Burundi indépendant, un gouvernement n’avait été aussi proche des médias que celui émanant des Institutions actuelles démocratiquement élues. Effectuée, étape par étape, dans les médias burundais tant publics que privés, la tournée médiatique du Premier vice-président de la République Gaston Sindimwo le prouve à suffisance. Porteur d’un message gouvernemental de soutien et d’encouragement aux médias burundais, le Premier vice-président de la République a trouvé ces derniers sur leurs différents lieux de travail pour se mettre à leur écoute, avant de les assurer de tout le soutien et de tout l’encouragement du gouvernement burundais en les invitant à demeurer des forces réfléchies et sages pour faire le contrepoids à tout ce qui est de nature à faire marcher notre pays à reculons. Le peuple burundais se préparant sereinement aux élections de 2020, les médias burundais sont invités à travailler de telle manière que cette sérénité demeure intacte, en servant une communication authentique au service de la paix, de la cohésion sociale, de la démocratie et du développement, en laissant des espaces à l’intervention libre et exclusive des citoyens, désireux d’assumer leur responsabilité dans la participation aux choix politiques fondamentaux qui engagent leur avenir, la consolidation de la paix et de la sécurité telle qu’elle se manifeste aujourd’hui en étant un préalable.En se rendant sur leurs lieux de travail pour voir, écouter, assurer et rassurer les médias burundais, le Premier vice-président de la République a emprunté la juste voie, celle confirmant la politique du dialogue et de la concertation, une véritable démarche démocratique dont les citoyens mesurent aujourd’hui les bienfaits. Au plus haut niveau, c’est le président de la République, Pierre Nkurunziza qui est un excellent modèle à suivre dans cette voie, le Premier responsable de la nation étant en dialogue permanent  avec toutes les couches de la société burundaise où qu’elles se trouvent, en se rendant tantôt sur les lieux de travail, tantôt en dialoguant avec elles, par médias interposés, dans le cadre des émissions publiques qui sont devenues l’exercice, en direct, du langage de la vérité.En trouvant le monde de l’information et de la communication sur son lieu de travail pour se mettre à son écoute, le Premier vice-président de la République est conscient du danger que peuvent présenter les médias s’ils sont mal utilisés. En cas de mauvaise utilisation, ils peuvent être des promoteurs efficaces de la destruction et de la division. Bien utilisés, ils peuvent constituer des outils solides de promotion de la participation des citoyens à l’édification d’une société humaine au sein de laquelle circulent des idées au service de la paix, de la cohésion sociale, de la démocratie et du développement, toutes ces valeurs supposant le sentiment d’appartenir  tous à la même nation burundaise sans distance entre les appartenances ethniques, religieuses, politiques, régionales et autres. C’est à cette communication irrévocablement humaine que le Premier vice-président de la République a invité les médias burundais rencontrés sur leurs lieux de travail.A la veille des élections démocratiques pluralistes de 2020, le premier réflexe des médias burundais est de s’investir dans l’effort de rassemblement citoyen, au sens de la mise à contribution de toutes les énergies, pour que triomphe l’idéal démocratique, le climat de paix et de sécurité y étant propice.

Louis Kamwenubusa

Ouvrir